RAM adopte des mesures d’austérité

Congé sans solde, temps partiel... en raison de la pandémie du Covid-19,  Royal Air Maroc annonce la mise en place de mesures d'austérité dans une note de service datée du 12 mars.

Par

DR

En raison de l’épidémie de Coronavirus, la Royal Air Maroc a dû annuler l’ensemble de ses vols en partance et à destination de l’Italie. La compagnie aérienne nationale a également dû annuler les voyages vers la Omra. Deux décisions qui, cumulées à l’annulation des réservations, ont fait dire au PDG de RAM, Abdelhamid Addou, que l’entreprise devrait enregistrer « une baisse du trafic [qui] devra dépasser les 30% ».

« La situation risque de se compliquer davantage » avait annoncé le PDG du transporteur aérien national. Et elle s’est compliquée puisque la RAM a annoncé, ce 12 mars, une suspension de ses vols en provenance et à destination de l’Espagne. Autant de contraintes qui affectent les finances de la compagnie aérienne qui vient annoncer la mise en place de mesures d’austérité dans une note de service datée du 12 mars et dont TelQuel détient copie.

Dans ce document, signé par le Directeur du pôle développement et support de l’entreprise, les employés de RAM sont invités à adhérer à un congé sans solde durant lequel ils pourront toujours bénéficier de leurs avantages. Interrogée à ce sujet, une source au sein de la compagnie aérienne, qui confirme l’authenticité du document, affirme qu’un « grand nombre d’employés a déjà déposé des demandes pour un congé sans solde », sans toutefois donner plus de détails. Notre interlocuteur insiste également sur le fait que les employés de l’entreprise pourront bénéficier de congés payés.

Les employés de RAM sont également encouragés à travailler à temps partiel. Le personnel est ainsi invité à opter pour la demi de journée de son choix : le matin (entre 8h00 et 12H15) et l’après-midi (entre 12h45 et 17h00). Dans ce cas, la « rémunération du personnel (…) sera proratisée en fonction du temps travaillé ».

Enfin, le personnel de la RAM est également encouragé à liquider son reliquat de congé. Alors que l’incertitude règne autour de l’épidémie de Coronavirus, l’entreprise affirme également que « des mesures supplémentaires pourraient être mises en place ».

Selon notre source au sein de la compagnie aérienne, RAM n’envisage pas de suspendre d’autres liaisons notamment en provenance et à destination de la France où plus de 2000 cas ont été diagnostiqués. Notre interlocuteur affirme que la décision de suspendre ces liaisons aériennes sont tributaires du gouvernement.

article suivant

Abdelhak Khiame quitte le BCIJ : retour sur un parcours de lutte antiterroriste