Un comité de veille pour suivre l’impact économique

Le ministère des Finances a annoncé, ce 11 mars, la mise en place d’un Comité de veille économique, dans le cadre des efforts du gouvernement pour anticiper les répercussions directes et indirectes de la crise sanitaire du Covid-19 sur l’économie nationale.

Par

Mohamed Benchaâboun, ministre des Finances, entouré de Noureddine Boutayeb, ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, et Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib. Crédit: MAP

Ce comité de veille économique (CVE) est chargé, d’une part, de suivre de près l’évolution de la situation économique à travers des mécanismes rigoureux de suivi et d’évaluation, et d’autre part, d’identifier les mesures appropriées en termes d’accompagnement des secteurs impactés, indique le ministère dans un communiqué.

à lire aussi

Si les travaux seront coordonnés par le ministre des Finances, le CVE comprend parmi ses membres le ministère de l’Intérieur, le ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, précise la même source.

Il s’agit également du ministère de la Santé, du ministère de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, du ministère du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, du ministère du Travail et de l’insertion professionnelle, de Bank Al-Maghrib, du Groupement professionnel des banques du Maroc, de la Confédération générale des entreprises du Maroc, de la Fédération des chambres marocaines de commerce, d’industrie et de services, et de la Fédération des chambres d’artisanat.

Ce comité pourrait s’adjoindre, si nécessaire, d’autres acteurs publics ou privés, souligne le communiqué, notant que les différents membres du comité sont appelés, chacun dans son domaine d’intervention, à mettre en place des mécanismes de veille sectoriels, et ce en associant les acteurs concernés.

(MAP)

article suivant

Huit ONG demandent à l'ONU d'enquêter d'"urgence" sur les conditions de travail des saisonnières de Huelva