Coronavirus : vent de panique sur la Bourse de Casablanca

La psychose globale liée au coronavirus contamine également les marchés financiers depuis plusieurs semaines. Le Maroc ne déroge pas à la règle. Le 9 mars, le MASI perdait près de 6 % avant 14 heures.

Par

La Bourse de Casablanca. Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

Ralentissement sur les exportations, craintes sur les marchés boursiers, le coronavirus affole l’économie mondiale. L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a même annoncé un ralentissement de la croissance mondiale, passant de 2,9 % à 2,4 % en 2020. Un phénomène qui attise la crainte des investisseurs et qui fait vaciller le marché boursier marocain après avoir fait trembler les bourses américaines et européennes. Aujourd’hui, le MASI plongeait de près de 6 % le 9 mars à 13 heures 30.

La variation du MASI au 9 mars 2020.Crédit: casablanca-bourse.com
De nombreuses valeurs boursières accusent de fortes chutes. Addoha dévissait de plus de 9,5 % et atteignait un seuil au plus bas historique à 7,4 dirhams l’action, tandis que les cours de la Société nationale d’électrolyse et de pétrochimie (SNEP) ou de Sonasid chutaient de près de 10 %. Un phénomène causé par la…
Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés