Des doutes persistent sur le patient 0 slovène de retour d’un voyage au Maroc

Le premier cas confirmé de coronavirus en Slovénie était de retour d’un séjour au Maroc, où il effectuait une expédition à moto avec un groupe de 15 personnes pendant une dizaine de jours. Désormais hors de danger et dans un état stable, rien ne confirme toutefois que ce ressortissant slovène ait contracté le virus au Maroc.

Par

Fadel Senna/AFP

On en sait plus sur le premier patient infecté par le coronavirus en Slovénie. Annoncé le jeudi 4 mars par les autorités du pays, le patient 0 slovène aurait contracté “le virus au Maroc”, a annoncé Maja Socan, membre de l’Institut national de santé publique slovène lors d’une conférence de presse.

Reste que rien ne permet de le confirmer avec certitude. L’homme était effectivement bien de retour d’un voyage au Maroc, où il effectuait un séjour à moto pendant dix jours. Il a ensuite atterri à Venise, en Italie. Un pays fortement impacté par la propagation de l’épidémie, qui a atteint, le 4 mars, la barre des 100 cas recensés. De Venise, il a ensuite rallié la capitale slovène, Ljubjana, par voie terrestre.

à lire aussi

Ce jeudi 5 mars, en fin de matinée, le ministre de la Santé slovène Ales Sabeder a également signalé l’apparition d’un second cas de personne touchée par le Covid-19. Ce dernier ne serait pas un parent du patient 0, mais a été en contact physique avec lui entre le 29 février et le 4 mars.

Nous constatons qu’il y a eu de nombreux contacts”, a expliqué le ministre, sans toutefois donner davantage d’informations sur le nouveau patient infecté. Des investigations sur le trajet de ce premier cas sont toujours en cours.

14 personnes en “quatorzaine” ?

Le 29 février, le patient 0, âgé de 60 ans, revenait d’un séjour au Maroc, initialement organisé par une agence de voyage slovène, rapporte l’agence de presse slovène STA. Il s’agissait d’une expédition à moto dans le royaume, qui a duré une dizaine de jours et réuni un groupe composé de 15 personnes — 12 de nationalité slovène, les trois autres venant de Croatie.

D’après la STA, les membres du groupe originaires de Slovénie ne présentent, pour l’instant, aucun symptôme. Contacté par l’agence slovène, l’un des motards, de façon anonyme, explique que le patient 0 “était resté à l’écart des autres membres”. Le motif : ce dernier s’était blessé à la jambe durant le séjour, le contraignant “à rester allongé lors des derniers jours de l’expédition”.

Le 29 février, le sexagénaire embarque à Casablanca pour rallier l’aéroport Marco Polo de Venise, où il atterrit à 16 heures 25 à bord du vol ATR-938 de la Royal Air Maroc. De la ville italienne, il s’est ensuite rendu jusqu’à la capitale slovène à bord d’un GoOpti, ce service de navette qui relie les aéroports à plusieurs villes italiennes et d’Europe centrale.

Une fois arrivé dans la capitale slovène, son lieu de résidence, il se rend le soir même, à 20 heures, aux urgences d’un hôpital de Ljubjana. “Il se sentait mal quand il était aux urgences, mais il a attribué ses douleurs à sa blessure (à la jambe)”, explique Nina Pirnat, directrice de l’Institut national de santé publique slovène, lors d’une conférence de presse. L’individu y serait resté jusqu’à 21 heures 30, avant que les médecins ne le renvoient chez lui, afin qu’il y poursuive ses soins.

Le sexagénaire constatait néanmoins que les douleurs persistaient et c’est ainsi que le 4 mars, “il a rendu visite à son médecin qui l’a envoyé dans une clinique pour des signes évidents de maladie”, a expliqué le ministre de la Santé. Après la batterie de prélèvements, la notification d’infection a été publiée à 20 heures 44 après que les tests effectués se sont montrés positifs.

Le patient est actuellement traité au service des infections de l’hôpital UKC de Ljubjana. Les autorités ont indiqué que le patient n’était pas en danger de mort et son état de santé est désormais dans un état stable.

Le médecin qui a examiné le patient a été mis en isolement préventif, d’après plusieurs sources médiatiques slovènes. De même pour la femme du patient, employée d’une école primaire à Ljubjana, qui a été placée en isolement. Elle ne présente, à l’heure actuelle, aucun signe de maladie.

article suivant

MAE : le Maroc condamne vigoureusement la poursuite de la publication des caricatures outrageuses à l’islam et au prophète