Taghazout Bay, récit d’un échec

Pensée comme une station touristique à part entière pour la région d’Agadir, le projet d’aménagement de la baie de Taghazout s’est transformé, au fil des années, en site à dominance immobilière. Censé être la “success story” du Plan Azur, ce projet s’est peu à peu éloigné de sa vocation première.

Par

Depuis le démarrage des travaux de construction 
en 2000, plusieurs opérateurs étrangers se sont désistés, avant que l’État ne reprenne la station, à travers la CDG, la SMIT et le fonds Ithmar Al Mawarid. Crédit: DR

Transformer un projet touristique en projet immobilier, c’est ce qui freine le développement touristique de la région de Souss-Massa (…) Je pense que la récente intervention royale (relative au chantier de Taghazout Bay, ndlr) fera barrage à ceux qui se croient au-dessus de toute reddition des comptes”. Ce post Facebook, publié le 18 février par Hassan Marzouki (de l’Union socialiste des forces populaires), membre élu du conseil régional de Souss-Massa, résume la situation dans laquelle se trouve aujourd’hui le gigantesque chantier balnéaire de 615 hectares.

“Je ne peux rien vous dire. C’est le brouillard pour l’instant”

Mohamed Cherkaoui Eddeqaqi, directeur de la SAPST
Depuis le signalement de “graves” infractions urbanistiques, suivi de l’envoi d’ordres de démolition adressés aux parties prenantes du projet, le flou entoure l’avenir de Taghazout Bay….

article suivant

Bank Al-Maghrib adopte de nouvelles mesures en faveur de l’accès au crédit bancaire