Droits TV : comment des millions d'Africains ont été privés de football (5/5)

Le contrat liant Lagardère Sports à la CAF a été résilié en novembre 2019 par l’instance panafricaine alors que cette collaboration permettait à des milliards d’Africains de suivre les compétitions phares du continent sur des chaînes locales. Quels sont les détails de ce contrat de 12 ans finalement résilié ? Et quels en sont les enjeux ? Le rapport d’audit de PwC révèle les détails de l’accord.

Par

Dakar, match final de la CAN entre le Sénégal et l'Algérie, le 19 juillet 2019. Crédit: Seyllou/AFP

Ahmad Ahmad en a fait son cheval de bataille électorale. Le contrat de commercialisation des droits marketing et médias de 12 ans avec l’agence de marketing sportif Lagardère Sport ne faisait pas l’unanimité au sein de la Confédération africaine de football (CAF).  Le Malgache avait promis dès lors de renégocier avec l’agence française en cas de victoire aux urnes. Mais ce n’est pas seulement une renégociation, mais une résiliation de contrat à laquelle le monde du football africain a assisté. Au mois de décembre 2019, la Chambre internationale de commerce a rejeté une procédure d’urgence initiée par l’entreprise française Lagardère Sports à l’encontre de la CAF. Sous pression de l’autorité égyptienne de la concurrence (ECA),…

article suivant

Le cofondateur du Journal hebdomadaire Fadel Iraki s’est éteint