Futsal : après l'Afrique du Sud, l'île Maurice se retire de la CAN de Laâyoune

Venue remplacer l’Afrique du Sud, qui s’était retirée pour des raisons politiques de la Coupe d’Afrique des Nations de Futsal à Laâyoune, la fédération mauricienne a annoncé à son tour son retrait de la compétition, à une heure de son deuxième match contre la Libye ce 30 janvier.

Par

Le Maroc lors de son match face à la Libye à la CAN Futsal. Crédit: MAP

Coup de théâtre à Laâyoune. L’île Maurice, venue remplacer l’Afrique du Sud qui s’était retirée de la Coupe d’Afrique des Nations de Futsal à Laâyoune pour des raisons politiques, a finalement décidé de se retirer de la compétition.

La fédération mauricienne de football a annoncé le retrait de son équipe à moins d’une heure de son deuxième match prévu face à la Libye ce jeudi 30 janvier dans l’après-midi. Pour rappel, les Mauriciens avaient déjà entamé la compétition en jouant un premier match face à la Guinée équatoriale (perdu 4-2).

à lire aussi

Ce retrait est décevant, commente une source autorisée au sein de la Fédération royale marocaine de football. C’est tout sauf l’esprit et les valeurs que nous inculque le football. Se retirer de la compétition après avoir donné un accord de participation, et ce à une heure du match, c’est inadmissible.” Selon la même source, “les Mauriciens auraient cédé à la pression de l’Afrique du Sud”.

Ce retrait met les organisateurs dans une situation embarrassante. La programmation n’avait connu aucun changement, les Bafana Bafana ayant été remplacés dans la foulée par l’île Maurice, dont la sélection est arrivée au Maroc cette semaine. Mais avec cette décision surprenante, le groupe A ne comprend plus que trois équipes : le Maroc, la Libye et la Guinée équatoriale.

article suivant

Droits TV CAF : un marché injustement attribué, et un contrat à “durée indéterminée” (5/5)