Futsal : l'Afrique du Sud se retire de la CAN de Laâyoune pour "raisons politiques"

Pour des raisons politiques, l’Afrique du Sud a annoncé le 15 janvier sa décision de se retirer de la Coupe d’Afrique des Nations 2020 de Futsal organisée à Laâyoune du 28 janvier au 7 février.

Par

Danny Jordaan, président la fédération sud-africaine de football. Crédit: AFP

Pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2020 de Futsal prévue à Laâyoune du 28 janvier au 7 février, l’Afrique du Sud n’a pas hésité à mêler politique et sport. Protestant contre l’organisation de la compétition dans le Sahara marocain, la fédération sud-africaine de football (SAFA) a annoncé, mercredi 15 janvier, qu’elle se retirait définitivement de la compétition.

Une décision politique

La SAFA et son président Danny Jordaan avaient déjà réclamé la délocalisation de la CAN 2020 de football en salle à la Confédération africaine de football (CAF), qui a décliné la demande sud-africaine en maintenant la compétition à Laâyoune. Et ce malgré les menaces de boycott de l’Afrique du Sud, qui n’a jamais caché son soutien au front du Polisario.

“Ils veulent jouer à Laâyoune, c’est un territoire disputé”

Danny Jordaan

Suivant la position de Pretoria quant au dossier du Sahara, Danny Jordaan, qui est également membre du comité exécutif de la CAF, a fait pression pour la délocalisation de la Coupe d’Afrique dans une autre ville du royaume. “Nos équipes ont déjà joué partout au Maroc (…) Mais aujourd’hui, c’est un autre cas. La compétition se joue hors des frontières marocaines. Ils veulent jouer à Laâyoune, c’est un territoire disputé”, a déclaré le patron du foot sud-africain au média local Daily Sun.

Jordaan ajoute que dans la lettre envoyée à la CAF, la SAFA justifie sa décision de boycott par le respect des politiques du pays, et le “conflit entre le Maroc et la République arabe sahraouie démocratique”.

En se retirant d’une compétition CAF pour des raisons extra-sportives, la SAFA risque une amende qui peut aller jusqu’à 1,5 million de dollars, ainsi que l’exclusion de prochaines compétitions.

Pour rappel, huit équipes sont qualifiées pour la compétition et ont été divisées en deux groupes. Le groupe A, comportant le Maroc, l’Afrique du Sud, la Libye et la Guinée équatoriale, et le groupe B, composé de l’Égypte, l’Angola, le Mozambique et la Guinée.

article suivant

Droits TV CAF : un marché injustement attribué, et un contrat à “durée indéterminée” (5/5)