400 bus d'occasion importés d'Europe débarquent à Casablanca en février

En attendant l’arrivée des nouveaux bus, Alsa mettra en circulation dès février prochain près de 400 véhicules importés d’Europe. Selon le directeur de l’opérateur espagnol, bien qu’ils soient d’occasion, ces bus sont “très bien” comparés aux véhicules qui circulent aujourd’hui à Casablanca.

Par

Un des modèles de bus, de marque MAN, mis en circulation par Alsa au Maroc. Crédit: Alsa

Initialement prévue pour janvier 2020, la mise en circulation des bus Alsa à Casablanca se fera un peu plus tard. Selon la direction de l’opérateur espagnol, dès le mois de février, 400 bus remplaceront ceux utilisés actuellement à Casablanca, laissés par Mdina Bus.

Nous n’avons pas eu le temps de préparer comme il le fallait la mise en service des nouveaux bus pour Casablanca. Nous avons signé le contrat avec la ville, puis pris le contrôle de Mdina Bus directement après. Nous avons donc été obligés d’utiliser les bus que la société avait déjà”, nous explique Alberto Perez, directeur général d’Alsa Maroc.

En attendant les 700 bus neufs

L’Établissement de coopération intercommunale (ECI) Al Baida et Alsa Maroc avaient conclu, le 31 octobre dernier, un contrat de gestion déléguée du transport collectif urbain par autobus concernant 18 communes du Grand Casablanca. Celui-ci a pris effet dès le 1er novembre et porte sur une durée de 10 ans, pouvant être prolongée de cinq ans.

à lire aussi

Nous avons commandé 700 bus neufs qui vont arriver à partir du mois d’octobre 2020, mais nous ne pourrons compter sur eux qu’à partir de janvier 2021. Entre-temps, nous avons plus d’un an d’opération et pendant cette période, nous ne pouvons pas compter sur les bus de Mdina Bus parce qu’ils sont dans un état catastrophique”, regrette le directeur général de l’opérateur espagnol. “Aujourd’hui, nous avons près de 280 bus en service et nous savons que nous n’allons pas résister longtemps avec ces véhicules”, ajoute-t-il.

Sur les 700 bus commandés, 500 sont de marque Mercedes (420 bus standards de 12 mètres et 80 bus articulés), et 200 seront des Scania de fabrication nationale. Ils seront mis en circulation en 2021.

400 bus d’occasion débarquent

Pour assurer cette période de transition d’un an, Alsa a proposé à l’ECI de ramener quelque 400 bus d’occasion d’Europe. “Ces bus sont en excellent état et de bonne qualité. Leur entrée en service est prévue en février”, confirme Alberto Perez. Selon lui, le retard pris dans leur mise en circulation est dû à des “démarches administratives qui restent à faire pour que ces bus soient pris en compte dans la convention d’investissement qu’on a signée avec l’État”.

Aujourd’hui, 200 bus d’occasion sont déjà arrivés au port de Casablanca, alors que le reste devrait suivre d’ici fin janvier. Selon Alberto Perez, ces bus viennent d’Espagne, d’Allemagne, de Belgique, d’Italie et de Pologne notamment. “Beaucoup sont des Mercedes, mais il y a aussi des MAN et des Scania. Nos équipes techniques les ont révisés un par un, là où ils étaient. Elles ont fait la tournée de l’Europe pour les trouver, ce qui n’était pas facile, mais aujourd’hui, nous sommes satisfaits de ce que nous avons acquis. Avec ça, on garantit qu’on pourra donner un service meilleur que celui qu’on offre aujourd’hui”, assure le responsable.

À noter que Alsa Transport opère depuis 20 ans au Maroc. La société espagnole assure actuellement le service de transport public par autobus à Marrakech, Agadir, Tanger, Khouribga et Rabat-Salé-Temara.

article suivant

Les vols à destination du Maroc suspendus pour deux semaines à partir du 29 novembre