Robert Redford : "Je n’ai jamais eu de considération pour Hollywood"

La situation politique alarmante aux Etats-Unis, son mépris pour Hollywood, sa destinée d’acteur et de réalisateur, son engagement pour le cinéma indépendant… Robert Redford s’est confié, le 7 décembre, lors du dernier talk du Festival international du film de Marrakech.

Par

Le FIFM 2019 a rendu hommage à l'acteur et réalisateur Robert Redford. Crédit: Yassine Toumi/TELQUEL

Ce 7 décembre au Palais des congrès, le public du Festival international du film de Marrakech (FIFM) est venu en nombre boire les paroles d’un des acteurs et réalisateurs les plus marquants de sa génération, Robert Redford.

Le politique est dans le détail

L’air grave, l’acteur connu pour son engagement politique dresse un constat alarmant de la conjoncture mondiale. “Nous vivons dans une époque très sombre et aux Etats-Unis, cette situation est décuplée. J’ai l’impression que certaines libertés, qui me tiennent particulièrement à cœur, sont menacées par des egos démesurés et un besoin avide de pouvoir”, constate le réalisateur de The Ordinary People. Et d’ironiser : “Après ce que je viens de dire, je ne suis pas sûr qu’on va me laisser rentrer aux Etats-Unis !

“J’ai l’impression que certaines libertés sont menacées par des egos démesurés et un besoin avide…

article suivant

Le prince héritier Moulay El Hassan décroche le baccalauréat avec mention très bien