Le BCIJ démantèle une cellule terroriste entre Nador et Madrid

Le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) vient de démanteler une cellule terroriste composée de quatre personnes. Le chef de cette cellule de Daech a été arrêté en Espagne.

Par

Un membre du BCIJ lors des journées portes ouvertes de la police à Marrakech, le 28 septembre 2018. Crédit: Fadel Senna/AFP

En coordination avec la police espagnole, le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) a démantelé une cellule terroriste partisane de Daech. Ses quatre membres, âgés de 24 à 39 ans, ont tous été arrêtés.

Trois membres ont été appréhendés dans la région de Nador puisqu’ils étaient actifs à Farkhana et Béni Nsar. L’un d’entre eux a été identifié comme le frère d’un combattant présent sur la scène syro-irakienne, indique le communiqué du BCIJ, qui précise que le chef de la cellule en question a été arrêté dans la banlieue de Madrid, toujours dans le cadre de la coopération entre les services de sécurité marocains et espagnols.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les membres extrémistes arrêtés ont adhéré à des campagnes de propagande faisant l’apologie des actes sanguinaires de Daech en intensifiant les appels d’incitation dans le but de venger la mort du “calife” présumé de cette organisation terroriste, ajoute le communiqué.

Les quatre membres de cette cellule tenaient régulièrement des réunions pour assurer le suivi de la situation actuelle en Syrie et en Irak, dans le but de planifier des opérations terroristes. La même source précise que cette opération a permis de saisir des équipements informatiques, des cagoules, ainsi que des livres et des manuscrits à caractère extrémiste. Les suspects seront déférés devant la justice dès la fin de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, conclut le communiqué.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Expo 2020 Dubaï : le Maroc annonce les grandes lignes de sa programmation