Omar Balafrej: “Il est venu le temps d'un véritable sursaut démocratique”

Omar Balafrej: “Il est venu le temps d'un véritable sursaut démocratique”

Insaisissabilité des biens de l’Etat, omerta sur le budget de la défense, privatisation des CHU... depuis la présentation du Projet de Loi de Finances 2020, le député de la Fédération de la gauche démocratique conteste certaines 
mesures qu’il juge “inacceptables”.

Par

Tniouni

Un véritable sursaut démocratique”. C’est ce qu’espère provoquer Omar Balafrej en enchaînant les sorties médiatiques suite au dépôt du Projet de Loi de Finances 2020 (PLF) au parlement. Député depuis trois ans, la figure de la Fédération de la gauche démocratique (FGD) veut “exercer pleinement son mandat”.

Au sein de l’hémicycle, il multiplie les questions écrites et orales ainsi que les interventions musclées. La dernière en date lui a valu les foudres des parlementaires. “Ana machi bhima (je ne suis pas une bête de somme, ndlr) pour voter quelque chose que je n’ai pas lu”, lançait-il, le 14 novembre, lors d’une séance plénière dédiée au vote du PLF.

Une semaine plus tard, il nous reçoit à Rabat, l’esprit déjà tourné vers les élections de 2021. “Si nous réussissons à fusionner les trois partis de la FGD en 2020, nous aurons de bien meilleurs résultats aux prochaines échéances locales”, espère le député de la gauche. Pour TelQuel, il revient sur l’insaisissabilité des biens...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Après sa marche arrière, le Lesotho réaffirme sa neutralité sur le dossier du Sahara

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.