Chakib Alj : “Moulay Hafid Elalamy n’a nullement influé sur ma décision de me présenter à la CGEM”

Au lendemain de l’annonce de sa candidature à la présidence de la CGEM avec Ahmed Mehdi Tazi comme colistier pour la vice-présidence générale, Chakib Alj se confie à TelQuel sur les motivations de cette candidature surprise, ses soutiens, ses ambitions.

Par

Chakib Alj, président de la CGEM. Crédit: Tijara2000

TelQuel : Pourquoi vous êtes-vous lancé dans la course à la présidence de la CGEM? Chakib Alj : C’est un choix mûrement réfléchi. Les entreprises marocaines font face à une crise de confiance qui perdure, dans un contexte international complexe. Pour avoir milité durant des années au sein de trois fédérations, je me suis fait une conviction sur la manière de contribuer à la relance de notre économie. Mehdi Tazi et moi sommes tout à fait complémentaires. Il a dirigé à la fois des grandes entreprises et des PME, au Maroc et en Afrique subsaharienne, et pour ma part, je maîtrise le volet industriel. Notre duo faisait sens. Et notre candidature est arrivée à un moment où ma conviction s’est affirmée avec force. Je me sens investi d’une mission pour défendre les intérêts de mon pays. Par conséquent, je me suis…

article suivant

Chronique d'un confinement. Jour 19.