Critiques du remaniement, meeting à Demnate… le week-end politique du PPS, du RNI et de l’Istiqlal

Critiques du remaniement, meeting à Demnate… le week-end politique du PPS, du RNI et de l’Istiqlal

L’Istiqlal et le PPS ont respectivement tenu ce week-end des sessions de leurs congrès national et régional. Pendant ce temps, le RNI était en campagne à Demnate.

Par

Mohamed Boussaid, membre du RNI. Crédit: RNI

Près d’un mois après le remaniement ministériel, les partis de l’opposition ne décolèrent pas. L’Istiqlal, qui a tenu samedi 2 novembre une session ordinaire de son Conseil national au Palais des Congrès Bouregreg de Salé, en a profité pour critiquer une fois de plus la nouvelle mouture du gouvernement El Othmani. “Loin de faire de la propagande, le dernier remaniement gouvernemental est très technique, ni plus ni moins”, a d’abord estimé son secrétaire général, Nizar Baraka.

“Le gouvernement actuel n’a pas d’identité politique et n’offre rien pour la construction démocratique au Maroc”

Nizar Baraka

Il est vrai que le gouvernement a été resserré, mais il reste un gouvernement de continuité qui n’a pas réussi à rompre avec le programme gouvernemental précédent et qui appartient au modèle de développement en crise actuel qui a perdu toute sa légitimité”, a-t-il argumenté. Pour l’ancien ministre de l’Economie et des finances, “le gouvernement actuel n’a pas d’identité politique et n’offre rien pour la construction démocratique au Maroc”.

Les libertés ont régressé sous ce gouvernement et les institutions élues ont été vidées de leur contenu”, a-t-il encore ajouté. Pour Nizar Baraka, aucune démocratie n’est possible sans “partis politiques forts”.

PPS : rétablir la confiance

Désormais dans l’opposition, le Parti du progrès et du socialisme (PPS) n’a pas manqué non plus de critiquer le gouvernement d’El Othmani ce dimanche, à Fès, lors de son congrès régional. Le patron du parti Nabil Benabdallah a aussi appelé au “rétablissement de la confiance dans l’action politique ainsi que dans la capacité des élus à gérer avec efficacité les affaires publiques sur les plans national, régional et local”, rapporte la MAP.

Il est nécessaire aujourd’hui d’œuvrer pour la réhabilitation de l’action politique, les élus et les instances politiques dans le but de réussir toute réforme à travers des partis politiques capables d’écouter et de répondre aux attentes de la population”, a-t-il souligné.

RNI : 100 jours, 100 villes

Le Rassemblement national des indépendants (RNI) a lui lancé une “campagne de mobilisation” qu’il a appelée “100 jours pour 100 villes”. C’est Aziz Akhannouch qui a donné le coup d’envoi de cette opération, samedi 2 novembre, à Demnate, qui vise selon le parti à “rassembler les recommandations des diverses composantes du parti dans plusieurs villes pour définir les priorités et les besoins de chacune”.

Mohamed Boussaid, membre du bureau politique du parti, resté discret depuis son limogeage en août 2018 par le roi, était également présent. L’ancien ministre a notamment pris la parole pour assurer que le RNI veut “tenir compte des points de vue des citoyens de notre pays pour construire son projet politique”.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Ce qui va changer pour les droits d'auteur

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.