Avec un président par intérim, la CGEM sort la tête de l’eau sans affirmer son indépendance

Avec un président par intérim, la CGEM sort la tête de l’eau sans affirmer son indépendance

Confrontée à une crise depuis la démission de Salaheddine Mezouar, la CGEM a engagé le 28 octobre la transition après que son conseil d’administration a désigné Mohamed Bachiri comme président par intérim jusqu’à des élections fixées au 22 janvier. Néanmoins, en réintégrant des membres désignés et triés sur le volet, la CGEM peine à convaincre de son indépendance. Récit d’une réunion houleuse.

Par

Lors du conseil d'administration du 28 octobre, Mohamed Bahciri entouré de David Toledano et Youssef Hassouni. Crédit: CGEM

En face du square Mohamed Abdou, à Palmiers, de rutilantes voitures parmi les plus luxueuses du marché s’alignent en double voire triple file. Ce lundi 28 octobre, c’est jour de conseil d’administration à la CGEM. Et pas n’importe lequel, car le patronat est en crise depuis la démission de son président Salaheddine Mezouar le 13 octobre. Ce départ forcé et précipité a plongé la confédération dans une vacance inédite de la présidence, laissant la gouvernance sujette à toutes les interprétations des statuts.

Il s’agissait à présent de relever la tête, tout en préservant l’unité malgré les intérêts divergents et les ambitions de ceux qui se voient déjà profiter de la situation pour tirer les ficelles. Il y a urgence : le projet de loi de Finances 2020 est déjà au Parlement et le patronat va devoir peser de tout son poids pour y défendre ses intérêts. Le tout en organisant l’élection de son prochain président sous trois mois, en poursuivant les chantiers entamés (modèle de développement, délais de paiement…) et en maintenant à flot une organisation qui emploie près...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Ce qui va changer pour les droits d'auteur

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.