MGPAP : Abdelmoumni se défend et dénonce une dissolution "politique" du Conseil d'administration

L’ex-président du CA de la MGPAP, dissous par décision des ministères de tutelle, a organisé, le 26 octobre au siège de l’USFP, une conférence de presse pour défendre sa position. 

Par

Epinglé plusieurs fois pour sa gestion, Abdelmoula Abdelmoumni se défendait en communiquant à coups de chiffres dressant un bilan qu’il vantait dans les médias. Crédit: RACHID TNIOUNI/TELQUEL

La décision prise par Mohamed Yatim [ex-ministre de l’Emploi, NDLR] est une décision politique odieuse visant à mettre la MGPAP sous le contrôle du Parti de la justice et du développement à des fins électorales”, martèle l’ex-président de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP). Lors d’une conférence de presse organisée samedi 26 octobre au siège de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), Abdelmoula Abdelmoumni a tenté de mettre en lumière “les vraies raisons” derrière la dissolution du conseil d’administration de la MGPAP, actée le 9 octobre par Mohamed Yatim, alors ministre de l’Emploi, et Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Economie et des finances.

De l’ad hominem pour commencer

Abdelmoula Abdelmoumni n’a pas manqué, lors de cette conférence de presse à laquelle ont également pris part quelques membres du conseil d’administration dissous, de s’attaquer à l’ex-ministre de l’Emploi. “Le plus grand souci de Yatim était de dissoudre le conseil…

article suivant

Soutenir en achetant, est-ce compatible ? L’initiative d’acquisition de la FNM fait débat