Mehdi Alami: “Notre bourgeoisie est faussement progressiste”

DR

Smyet bak ? Abdeslam. Smyet mok ? Khaddouj. Nimirou d’la carte ? Dans l’ère de l’usurpation d’identité, mon avocat m’a conseillé de ne pas le mentionner. Pourquoi choisir Twitter pour faire passer votre message ? Le marché de l’édition est-il trop sinistré au Maroc ? Il est vrai qu’aujourd’hui, malheureusement, on a beaucoup plus d’impact sur Twitter que sur n’importe quel autre média. C’est un outil qui offre une belle portée pour toucher une cible et avoir une résonance auprès d’elle. Vu le nombre de détails dans votre description de la classe bourgeoise marocaine, vous en faites de toute évidence partie… C’est une très bonne question. Je ne cache pas le fait que je sois issu d’un milieu très aisé. Avec mes parents et l’éducation que j’ai reçue, j’ai eu à côtoyer cette bourgeoisie très tôt dans ma vie. Et oui, j’ai été dans des cercles proches du sérail sans cependant être dedans. C’est le noyau du noyau que j’ai voulu décrire. C’est un petit monde. Vous n’avez pas peur de…

article suivant

L’état d’urgence prolongé jusqu’au 10 août