Avec la reprise du dialogue, Amzazi espère de premières résolutions la semaine prochaine

Le ministre de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur Saaid Amzazi nous apprend que deux rencontres ont eu lieu entre les étudiants en médecine et le gouvernement les 8 et 11 juillet. Les premières résolutions de cette reprise de dialogue sont attendues la semaine prochaine.

Par

Marche des étudiants en médecine, juin 2019. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Après des mois de boycott, et à la veille du passage du concours d’entrée en médecine pour les nouveaux bacheliers (du 18 au 23 juillet), l’heure est au sauvetage de l’année universitaire en cours. Le gouvernement a entamé les pourparlers avec les représentants des étudiants depuis la semaine dernière. Une commission interministérielle a été mise en place pour faciliter le dialogue entre les différentes parties impliquées.

Il y a eu deux rencontres organisées par la commission avec les représentants étudiants, les 8 et 11 juillet derniers. Il y a eu une discussion assez riche et intéressante. Le conseil du gouvernement a dépêché une commission où les parties sont représentées : Primature, secrétariat général du gouvernement, Intérieur, Finances, Enseignement supérieur, la Santé, les représentants des doyens, ceux des enseignants-chercheurs, des CHU et des étudiants”, liste le ministre de l’Enseignement, Saaid Amzazi. 

Je préfère que l’on attende la semaine prochaine pour commencer à parler de solution et de dénouement, car c’est là que nous tirerons les premières résolutions. Les réunions se poursuivront jusqu’à la fin des concours d’entrée à la faculté de médecine le mardi 23 juillet”, précise-t-il.

à lire aussi

Contactés par TelQuel, les représentants de la Commission nationale des étudiants en médecine (CNEM) n’ont pas répondu à nos sollicitations.

article suivant

PLF et nomination d'ambassadeurs au menu du Conseil des ministres présidé par Mohammed VI