L'ex-patron des patrons algériens, Ali Haddad, condamné à six mois de prison ferme

L'ancien chef du patronat algérien, Ali Haddad, a écopé le 17 juin de six mois de prison ferme. Le procureur en avait requis 18.

Par

AFP

Le verdict est tombé. L’ex-patron des patrons algériens, Ali Haddad, a été condamné par le tribunal de Bir Mourad Rais à six mois de prison ferme et 50.000 dinars d’amende (un peu plus de 4.000 dirhams), annonce le site d’information TSA, citant la chaîne publique algérienne l’ENTV.

En détention à la prison d’El Harrach depuis fin mars, l’ancien président du Forum algérien des chefs d’entreprises (FCE) était poursuivi pour la possession de deux passeports qui lui ont été confisqués. Le procureur avait requis une peine de 18 mois de prison ferme.

article suivant

Statut des enseignants contractuels : les syndicats et le ministère se renvoient la balle