Ce qu'il faut retenir de la défaite contre la Gambie

Ce qu'il faut retenir de la défaite contre la Gambie

Ce mercredi 12 juin, l’équipe nationale avait rendez-vous avec ses supporters à Marrakech, à l’occasion d’un match amical face à la Gambie, à quelques jours du début de la Coupe d’Afrique. Une sortie manquée pour les Lions qui se sont inclinés 0-1.

Par

MAP

En s’inclinant ce mercredi face à la Gambie (0-1), les Lions de l’Atlas ont manqué une occasion d’engranger de la confiance avant la Coupe d’Afrique, face à un adversaire aux caractéristiques proches de la Namibie, premier adversaire du Maroc lors de la CAN.

à lire aussi

Une ossature fébrile

En première mi-temps, le sélectionneur Hervé Renard a opté pour sa formation habituelle. Bounou dans les cages, avec Benatia et Saïss dans l’axe, Nabil Dirar à droite et Noussair Mazraoui à gauche de la défense. El Ahmadi, Belhanda et Boussoufa ont formé le trio du milieu, alors que Ziyech et Boufal accompagnaient Khalid Boutaïb, titularisé en pointe de l’attaque.

Avec ces choix, le sélectionneur a démontré une nouvelle fois qu’il croit en l’ossature dont il a vanté les mérites lors de multiples conférences de presse. A Marrakech, son groupe a cependant démontré beaucoup de déchets, et offert très peu d’attaques placées. C’est sur un ballon perdu au milieu de terrain que les Lions de l’Atlas ont été surpris par les Scorpions gambiens qui ont ouvert la marque (27e).

La réaction n’était pas non plus à la hauteur des attentes. Malgré les fulgurances de Ziyech et Boufal, les Lions péchaient dans la finition. Khalid Boutaïb, peu inspiré durant cette première période, n’a pas su concrétiser les deux véritables occasions créées par ses coéquipiers.

Les remplaçants ont marqué des points

A la pause, le sélectionneur a opéré un remaniement complet de son effectif, en remplaçant les onze titulaires. Les nouveaux entrants ont apporté de la fraîcheur et de l’intensité, et une meilleure opposition dans les duels. En combinant bien au milieu de terrain ou dans les couloirs, ils ont su créer le danger.

Oussama Idrissi, très en jambes, a été l’homme le plus en vue de la seconde période, tout comme Abderrazak Hamdallah qui a trouvé le poteau sur son premier ballon touché. L’attaquant d’Al Nasr, très disponible tout au long de la partie, a été bien épaulé par un Youssef En-nesyri très actif sur le flanc gauche.

Malgré leurs efforts pour revenir au score, et éviter au Maroc une première défaite historique face à la Gambie, les Lions n’ont pas su trouver la faille. Ils auraient pu obtenir un nul, si Fayçal Fajr avait transformé un penalty accordé après une faute de main à quelques secondes de la fin du match.

Malgré ce premier test manqué à quelques jours de la CAN, les remplaçants ont sans doute marqué des points. Un bon signe pour la compétitivité du groupe retenu par Renard, à confirmer lors de la prochaine sortie contre la Zambie lundi. Il s’agira de la dernière sortie avant l’entrée en lice des Lions de l’Atlas le 23 juin contre la Namibie.

article suivant

L'écrivain et réalisateur franco-afghan Atiq Rahimi fait son cinéma

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.