Vallée du Bouregreg: le foncier en eaux troubles

La durée de déclaration de l’utilité publique et de cessibilité des terres du Plan d’aménagement spécial de la vallée du Bouregreg, publié dans le Bulletin officiel en septembre 2009, arrive à son terme dans quelques mois. Des propriétaires de terrains se disent déjà victimes de spéculation immobilière.

Par

L’Agence pour l’aménagement de la vallée du Bouregreg a pour mission de mener les travaux dans la zone concernée. Crédit: TNIOUNI

Généralement isolés, principalement agriculteurs, les habitants des berges du Bouregreg tentent de faire valoir leurs droits sur leurs terres. Presque quinze ans après la pose de la première pierre du projet d’aménagement de la vallée du Bouregreg, visant à modifier durablement Rabat et Salé, ils sont encore nombreux à être dans l’expectative, alors que leurs terrains font l’objet d’une procédure d’expropriation pour cause d’utilité publique. Du foncier censé être racheté par l’Agence pour l’aménagement de la vallée du Bouregreg (AAVB), qui a pour mission de mener les travaux dans la zone concernée. “Mon terrain se trouve sur le terrain du lac hydraulique, mais on me répond que l’agence n’a pas encore prévu quand elle va l’exploiter”, détaille un propriétaire concerné par cette mesure d’expropriation. S’il a souhaité préserver son anonymat, notre interlocuteur évoque…

article suivant

Détournement de fonds : Ahmad Ahmad, le patron du foot africain, suspendu 5 ans