Al Khawarizmi, l’ancêtre des algorithmiciens

Considéré comme un des plus grands experts en algorithmique répartie, Rachid Guerraoui a été élu au Collège de France en 2018. Dans sa leçon inaugurale, il a retracé les origines de cette discipline dont Al Khawarizmi posa la pierre angulaire. Extraits.

Par

DR

Mohammed, grand algorithmicien devant l’éternel

“Le plus célèbre algorithmicien s’appelait Mohammed. Il travaillait dans sa jeunesse (en l’an 800) comme traducteur à la cour du grand Calife Rachid, Aaron de son prénom. Celui des Mille et une nuits. Le Calife lui avait demandé de traduire Les Eléments d’Euclide en arabe. Désirant que Bagdad dépasse Byzance par le savoir, le Calife y édifia une grande bibliothèque. Tous les ouvrages importants devaient y être disponibles. Peu après la mort du Calife, son fils aîné fut assassiné par son frère cadet. Celui-ci, devenu Calife à la place du Calife, était féru de sciences. Il entoura la grande bibliothèque d’un collège: le Collège de Bagdad. Le but du nouveau Calife n’était pas seulement que Bagdad dépasse Byzance par la qualité de sa bibliothèque, mais aussi par le niveau d’instruction de son peuple. Il…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés