Notre-Dame : Omerta sur le montant du don du Maroc

Notre-Dame : Omerta sur le montant du don du Maroc

Le roi Mohammed VI avait décidé que le Maroc apporterait une contribution financière à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, après l’incendie qui l’a ravagée, "au nom de tous les Marocains". Le montant du don reste jusque-là un mystère.

Par

Le 15 avril, un incendie ravageur a touché la cathédrale Notre Dame de Paris. Crédit: AFP

Du nébuleux et gêné “Euh… ne quittez pas, je vais me renseigner” jusqu’au franc “Ah ça, on ne peut pas le communiquer”, en passant par le silence fatal, le message est clair : le montant du don du Maroc pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, dévastée par un incendie lundi 15 avril, reste pour l’heure un secret d’État. Ambassades de France à Rabat et du Maroc à Paris, ministère des Affaires étrangères marocain, ministère de la Communication en France, archevêché de Paris… Au total, TelQuel a contacté près d’une quarantaine de personnes. En vain.

Quatre organismes — la Fondation Notre Dame, la Fondation du patrimoine, la Fondation de France ainsi que le Centre des musées nationaux — sont chargés de collecter ces dons. Ces quatre acteurs “s’engagent avec l’Etat pour permettre à chacun de contribuer de manière transparente et sécurisée”, est-il expliqué sur le site du gouvernement français “Rebâtissons ensemble”. TelQuel les a tous contactés. Et pour la transparence, on repassera.

“Merci pour cette contribution généreuse et ce signe d’amitié, nous en sommes extrêmement touchés”, avait déclaré l’archevêque de Paris, monseigneur Aupetit, en guise de remerciements à Mohammed VI après sa décision du Maroc de faire une contribution financière à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 18 avril. Mais à partir de combien un don est-il jugé “généreux” ? Combien coûte “un signe d’amitié importante” ? Deux, cinq, dix millions ? En euros ? En dirhams ? “Le montant des dons royaux n’est jamais précisé”, avait indiqué le ministère marocain des Affaires étrangères à l’AFP.

De l’argent, Notre-Dame en a le bénitier bien rempli. Au cours des dix premiers jours, les quatre fondations totalisaient 750 millions d’euros de don, dont 206,7 de la part de grands donateurs, mécènes et soutiens étrangers tels que le Maroc ou la Serbie. Les coûts maximums estimés des réparations s’élèvent, eux, à 465 millions d’euros — 400 millions de travaux de maçonnerie et consolidation, 20 millions pour l’installation d’un parapluie et des filets de protection et 45 millions pour la charpente et les couvertures… Décidément, Notre-Dame a un sacré don.

article suivant

Remaniement : En attendant les consultations, les partis sont déjà dans les starting-blocks

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.