Les Emirats préparent-ils une offensive médiatique au Maroc ?

En pleine crise silencieuse avec Rabat, Abu Dhabi et Riyad lorgneraient aujourd’hui du côté de l’industrie audiovisuelle marocaine, entre soft power et tacles contre les positions du Maroc sur les dossiers du Sahara, du Yémen et du Qatar.

Par

AFP

La déliquescence des relations entre Rabat d’un côté, Abu Dhabi et Riyad de l’autre, aussi flagrante soit-elle, demeure plus ou moins feutrée. Lors de sa tournée dans le Golfe, achevée le 11 avril, Nasser Bourita s’est rendu dans l’ensemble des pays de la région à l’exception des Emirats Arabes Unis. Après un tour au Koweït où l’accent a été mis sur le respect de l’accord de Skhirat, le ministre des Affaires étrangères a rencontré Mohammed ben Salmane (MBS) pour lui remettre un message royal portant “sur la coopération entre les deux Royaumes et les derniers développements sur la scène régionale”, après un automne-hiver agité entre les deux monarchies. Mais Nasser Bourita n’a pas serré la main de l’homme fort des Émirats Arabes Unis, Mohamed Bin Zayed, que l’on sait pourtant proche du roi Mohammed VI. Leur dernière rencontre remonte…

article suivant

Othman El Ferdaous au chevet des salles de cinéma