Avant les Assises, les recommandations du CESE pour une réforme sociale de la fiscalité

Avant les Assises, les recommandations du CESE pour une réforme sociale de la fiscalité

Le CESE a validé le 28 mars une série de recommandations pour une réforme du système fiscal marocain, à un mois des Assises nationales de la fiscalité qui promettent de remettre à plat le système d’imposition. Les recommandations du Conseil sont résolument sociales, puisqu’elles envisagent notamment de réserver quelques points de TVA pour élargir la couverture sociale, ou encore de surtaxer les “signes ostentatoires extérieurs de richesse” et préserver le pouvoir d’achat de la classe moyenne.

Par

Ahmed Reda Chami, président du CESE Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a approuvé le 28 mars en assemblée générale et à l’unanimité ses “orientations” pour une réforme du système fiscal national. “Tout comme le rapport du CESE de 2012 a constitué une des principales références pour les Assises de la fiscalité de 2013, le CESE entend porter sa vision, ainsi que les recommandations stratégiques qu’elles recèlent, au niveau du débat national prévu à l’occasion des Assises nationales de la fiscalité, organisées par les autorités compétentes les 3 et 4 mai 2019”, explique un résumé de ce nouveau rapport consulté par TelQuel.

Le CESE, présidé par Ahmed Reda Chami, inscrit aussi ses recommandations dans la “réflexion portant sur l’édification d’un nouveau modèle de développement”. Le CESE préconise en fait un nouveau système fiscal qui “constituerait un pilier fondamental pour le nouveau modèle de développement”. Pour cela, le Conseil “appelle à un changement de paradigme profond” de la fiscalité marocaine. Celle-ci est en effet sujette à six “carences structurelles” selon le constat du CESE :

  1. La prédominance de l’économie de rente et le recours fréquent...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Contrat programme de la RAM: Sajid invite Addou à réduire ses ambitions

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.