23 milliards de dirhams de projets validés en Commission nationale des investissements

23 milliards de dirhams de projets validés en Commission nationale des investissements

Réunie le 27 mars, la Commission nationale des investissements présidée par le chef du gouvernement a validé 28 projets pour un montant total de 23 milliards de dirhams, à 40% à destination de la région Casablanca-Settat.

Par

Conseil du gouvernement du 10 octobre.

23 milliards de dirhams d’investissements viennent d’être validés par le gouvernement marocain. Lors de sa première réunion de l’année, tenue le 27 mars, la Commission nationale des investissements a approuvé 28 projets d’investissement. Présidée par le chef du gouvernement, la commission “a approuvé l’ensemble des projets et des avenants proposés, conformément aux recommandations des commissions techniques régionales, et du suivi du ministère à travers l’AMDIE et la partie investissement du ministèrea déclaré le ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy, membre de la commission, à l’issue de la réunion. Ces 28 projets permettront la création de 4.346 emplois directs et 7.934 emplois indirects, selon la même source.

Selon la Charte de l’investissement, la Commission des investissements est présidée par le chef du gouvernement et comprend le ministre de l’Intérieur, le ministre chargé de l’Aménagement du territoire, de l’environnement, de l’urbanisme et de l’habitat, le secrétaire général du gouvernement, le ministre des Finances, le ministre de l’Industrie, le ministre du Tourisme ainsi que le ministre des Affaires générales du gouvernement.

Pour que le projet soit examiné en commission, il doit obéir à plusieurs critères dont un montant d’investissement supérieur ou égal à 200 millions de dirhams, la création d’un nombre d’emplois stables supérieur ou égal à 250, et impliquer un transfert de technologie. Les investisseurs bénéficient en contrepartie d’une participation de l’Etat dans l’acquisition du terrain dans la limite de 20% du coût, une participation aux dépenses d’infrastructures nécessaires à la réalisation dudit programme dans la limite de 5 % du montant global du programme d’investissement. Mais aussi une participation de l’Etat aux frais de la formation professionnelle prévue dans le programme d’investissement dans la limite de 20% du coût de cette formation.

La plus grande partie de ces projets concerne le secteur des transports et infrastructures, qui accapare 42% du budget total, soit 9,64 milliards de dirhams. Les télécommunications représentent 19% des investissements projetés avec 4,37 milliards de dirhams. Le tourisme occupe la troisième position avec 4,03 milliards de dirhams, soit plus de 17% des investissements. L’industrie arrive en quatrième position avec 2,77 milliards de dirhams (12%).

Si l’investissement dans l’industrie est limité, les projets dans ce secteur sont en revanche censés créer le plus grand nombre de postes, avec 1.654 emplois directs soit 38 % du total des emplois prévisionnels. Le tourisme table quant à lui sur la création 1.132 emplois. Le secteur de la santé devrait quant à lui en créer 839. La région de Casablanca-Settat sera le principal destinataire de ces projets, avec 40,43 % du total des investissements et 29,54 % du total de création d’emplois.

60% du total de ces projets sont portés par des investisseurs nationaux, avec un montant de 13,85 milliards de dirhams. Les joint-ventures arrivent en seconde position avec 7,12 milliards de dirhams, soit plus de 31 % du montant global de l’investissement. Les Emirats Arabes Unis arrivent en troisième position avec 1,3 milliard de dirhams, suivis de l’Espagne (237 millions de dirhams).

article suivant

À Bahreïn, l'administration américaine présente un plan de paix qui occulte l'essentiel

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.