Des pages Facebook à l’origine du boycott disparaissent mystérieusement

Facebook annonce le 26 mars avoir fermé près de 3000 pages liées à l’Iran et à la Russie sur sa plateforme. Certaines « opéraient en Afrique du Nord » selon le réseau social. Sans que nous puissions établir de lien, des dizaines de pages très populaires au Maroc ont disparu concomitamment. Certaines d’entre elles étaient à l’origine des appels au boycott des marques Sidi Ali, Afriquia et Centrale Danone.

Par

Facebook a annoncé le 26 mars avoir fermé 2.632 pages, comptes et groupes sur sa plate-forme et celle d’Instagram, les accusant d’être liées notamment à l’Iran et la Russie et les qualifiant de “trompeurs” et “inauthentiques”, au moment où le réseau social est pris dans une nuée de scandales et polémiques. Dans le même temps, mais sans que le lien ne soit établi, des pages Facebook parmi les plus populaires au Maroc ont disparu. Casa Bel Visa, Kifaa7, Dima Marrakch, Anonymous ma saktich, Wavo… Ces pages cumulaient plusieurs millions de likes et ne sont plus accessibles, ou en tout cas plus référencées, depuis ce week-end. Elles publiaient notamment des vidéos amateurs et…

article suivant

Chronique d’un confinement. Jour 23