Affaire Huawei, résonance marocaine à une guerre technologique mondiale

Les Etats-Unis accusent l’entreprise de télécommunications chinoise de mettre en danger la sécurité nationale des pays où elle est implantée au profit de Pékin. Bien que le déploiement de la 5G au Maroc ne soit pas prévu pour tout de suite, les opérateurs marocains utilisent eux aussi des équipements Huawei. Devrait-on se méfier ?

Par

Huawei, qui est le premier fournissuer mondial de matériels télécoms, a pour clients des opérateurs du monde entier, et notamment les trois opérateurs marocains Maroc Telecom, Orange et Inwi. Crédit: AFP

C’est le dernier rebondissement dans l’affaire qui oppose les Etats-Unis et le géant chinois Huawei. Lundi 11 mars, le Wall Street Journal a révélé que l’ambassadeur américain à Berlin avait adressé une lettre on ne peut plus claire au ministre de l’Economie allemand : si l’Allemagne n’interdit pas à Huawei de participer à ses réseaux 5G, les Etats-Unis cesseront leur coopération avec le pays en matière de renseignements. Depuis des mois, l’administration de Donald Trump mène des actions de lobbying pour mettre en garde les autres États face à ce qu’il considère comme une menace sérieuse. Washington soupçonne le numéro 1 chinois des télécommunications d’intégrer des portes dérobées (“backdoors”) dans ses matériels à des fins d’espionnage au profit de la République populaire de Chine. Comme l’Australie, le pays…

article suivant

Tractations pour le nouveau gouvernement : la ruée vers l’arche d’Akhannouch