Driss Guerraoui: “La réactivation du Conseil de la concurrence est venue à point nommé pour contribuer à la démocratie économique”

Driss Guerraoui: “La réactivation du Conseil de la concurrence est venue à point nommé pour contribuer à la démocratie économique”

La récente sortie du Conseil de la concurrence au sujet du plafonnement des marges des pétroliers a créé la polémique. Driss Guerraoui la dissipe avec méthode et souligne la nécessité d’une gouvernance économique pour lutter contre les monopoles, les positions dominantes et la collusion entre le monde des affaires et la sphère politique.

Par et

RACHID TNIOUNI/TELQUEL

Le Conseil de la concurrence était inactif depuis longtemps. Votre prédécesseur s’en est beaucoup ému et s’est plaint dans la presse. Arriver à la tête d’une institution autant scrutée et attendue, c’est une lourde charge…

Je mesure la responsabilité et la confiance dont m’a investi Sa Majesté le Roi en prenant la décision de réactiver le Conseil de la concurrence, et je mesure l’importance de cet acte politique pour bâtir une gouvernance économique bonne et responsable. Cela s’inscrit à mon sens dans le cadre de l’accomplissement du cadre institutionnel national qui veut donner à des instances indépendantes un pouvoir réel pour peser sur les grands équilibres. Je crois que nous sommes dans une phase de concrétisation des innovations apportées par la nouvelle Constitution.

La Cour des comptes, le CNDH, le CESE, le Médiateur et la HACA, au même titre que le Conseil de la concurrence, en remplissant leur mission, conformément aux attributions que leur confère la loi fondamentale de notre pays, sont au cœur de la construction démocratique. Nous avons besoin d’un équilibre entre l’Exécutif, le législatif, le consultatif...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Boris Johnson, chantre du Brexit, obtient les clefs de Downing Street

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.