La data, levier de croissance de Maroc Télécom

La data, levier de croissance de Maroc Télécom

Après une belle année 2018, Maroc Télécom va verser plus de 6 milliards de dirhams de dividendes à ses actionnaires. Hausse du chiffre d'affaires, hausse du nombre du client... Cette performance, est amenée par la "data" qui tire le groupe vers le haut.

Par

Un chiffre d’affaires en hausse de 3,1%, un nombre de clients qui croît de 6,5% pour atteindre 61 millions de personnes dans le monde et une performance célébrée par la bourse de Casablanca. Maroc Télécom a définitivement connu une belle année 2018. Et c’est notamment grâce à la data. Les offres internet mobiles et fixe, les services TV par internet et autres services data aux entreprises portent en effet les performances du groupe et qui sera amenée à jouer un rôle encore plus prégnant lors des prochaines années selon les analyses d’Attijari Global Research.

Le marché des data se porte bien et s’annonce encore meilleur. En effet selon le rapport d’Attijari Global Research, relayé dans l’édition du 18 février de L’Économiste , “ les revenus de Maroc Telecom sur ce secteur pourraient tripler en moins d’une décennie, passant de 3,7 milliards de dirhams  en 2017 à plus de 13 milliards en 2025 ”. Pour Maroc Télécom, les revenus du parc Data Mobile ont connu une croissance de 39.2% sur l’année 2018 indique dans le rapport financier 2018 de l’entreprise. « Le chiffre d’affaires Mobile enregistre son quatrième trimestre consécutif de hausse. Il progresse de 4,7% sur l’ensemble de l’année pour s’établir à 13 966 millions de dirhams. Les revenus sortants sont en croissance de 6,9% grâce à la Data Mobile qui fait plus que compenser la baisse de la Voix (téléphone classique) » annonce le même document.

Cette hausse s’explique par différents facteurs, à commencer par le facteur démographique. Le changement numérique qui s’opère est largement porté par les plus jeunes, grands consommateurs de données via l’utilisation des smartphones. Les jeunes de 15 à 35 ans représentent près de 12 millions de personnes au Maroc, soit plus d’un tiers de la population totale selon le Haut Commissariat aux Comptes (HCP).

Mais cet essor est aussi supporté par les opérateurs qui investissent sur ces tendances d’avenir. L’opérateur national a anticipé ce changement sectoriel depuis plusieurs années en investissant 20 milliards de dirhams en 5 ans sur l’expansion de son réseau data.

D’après un ancien expert de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) contacté par TelQuel, “il est logique que les investissements croissent dans ces secteurs. La data explose et ce, de manière mondiale. Cependant, cet accès n’est pas assez monétisé. Les investissements et les coûts des infrastructures doivent se répercuter sur la facture. Ce sera un des prochains chapitre dans le monde de l’Internet et de la consommation des données”.

Marouane Harmach, directeur associé de Consultor.ma et expert en télécoms nous rappelle que “quand on prend le cas de WhatsApp et de son interdiction vocale au Maroc il y a 3 ans, on réalise l’importance de ces technologies. Le tollé était énorme car les gens utilisent de moins en moins la téléphonie filaire. Les spécialistes ont reproché aux opérateurs télécoms d’être resté sur un business modèle basé sur la voix alors que la tendance mondiale était sur la data. Le marché change et désormais les offres s’adaptent de plus en plus”.

article suivant

Casablanca Finance City : clap de fin pour le régime fiscal préférentiel

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.