Trois villas de membres d'Al Adl Wal Ihsane fermées par les autorités

Trois villas de membres d'Al Adl Wal Ihsane fermées par les autorités

Les propriétaires de ces habitations à Kénitra, Inezgane et Casablanca, y organisaient des rassemblements en "infraction de la loi", suite à "des plaintes déposées par les voisins", selon une source proche du dossier.

Par

Les autorités ont procédé, le mardi 5 janvier, à la fermeture de trois villas appartenant à des membres du mouvement Al Adl wal Ihsane à Kénitra, Aïn Chok (Casablanca) et Inezgane. L’information a été rapportée par la jeunesse du mouvement sur Facebook, et confirmée par une source proche du dossier à TelQuel. « Les propriétaires y organisaient des réunions périodiques en infraction au Dahir relatif aux rassemblements publics, particulièrement l’article 3 », précise notre interlocuteur. L’article 3 du Dahir n° 1-58-377 dispose entre autres, que toute réunion publique doit être « précédée d’une déclaration indiquant le jour, l’heure et le lieu de la réunion, cette déclaration spécifiera l’objet de la réunion ».


Notre interlocuteur ajoute que « cette intervention des autorités vient en réponse à des plaintes déposées par les voisins qui ont affirmé que ces réunions constituaient un réel dérangement, d’autant plus qu’elle s’allongeaient jusqu’à des heures avancées de la nuit ».

article suivant

Césarienne: Rencontre entre la CNOPS, les gynécologues, et Doukkali

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.