A Rabat, le roi inspecte les projets de la réhabilitation de l’ancienne médina

A Rabat, le roi inspecte les projets de la réhabilitation de l’ancienne médina

Mohammed VI a inspecté le14 janvier, plusieurs projets programmés pour la réhabilitation de l’ancienne médina de Rabat.

Par

SM le Roi Mohammed VI visite plusieurs projets dans le cadre du programme de réhabilitation de l'ancienne médina de Rabat Crédit: MAP

Le roi s’est rendu le 14 janvier dans l’ancienne médina de Rabat. Objectif : inspecter les projets lancés dans le cadre de la réhabilitation de cette partie de la ville, inscrite depuis 2012 au patrimoine mondial de l’Humanité de l’UNESCO. Mohammed VI a d’abord visité des sites ayant fait l’objet de travaux de restauration et de valorisation, comme la rue Bab Chellah, qui dessert les écoles « Madariss Mohammed Al Khamiss » et la Grande Mosquée « Al Masjid Al Aadam », la rue Souk Essabat ou encore Bab El Bahr.

Le roi s’est également rendu sur les chantiers de réhabilitation de la Place El Melh et de la rue Sabbaghine, dont le taux de réalisation est de 75%.  Il a également inspecté les travaux des projets de traitement de la rue Lagza, de la restauration des murailles de la Kasbah des Oudayas, de traitement de l’avenue El Marsa, d’aménagement de terrains de sport de proximité au niveau de Bab Chellah (intramuros), de la construction d’une galerie commerciale et de la consolidation de la falaise d’El Mellah.

D’autres projets sont en également en cours de travaux. Il s’agit de l’aménagement des places publiques, la restauration de la muraille allant de Bab Laalou à Bab El Had, la consolidation des bâtisses menaçant ruine, la restauration des foundouks et la construction de l’espace de l’artisan.

Deux parkings souterrains

Aussi, deux parkings souterrains près de Bab El Had et Bab Chellah, d’une capacité totale de 1.090 places, devraient également voir le jour. Le projet prévoit aussi le réaménagement du complexe sportif de Tamejajet, le traitement des abords des murailles de la médina et l’achèvement du pavage des rues et ruelles et l’installation de bornes d’informations. L’objectif affiché est d’améliorer l’accessibilité et l’attractivité de l’ancienne médina de Rabat.

La réhabilitation de l’ancienne médina de Rabat, prévue dans le cadre du programme « Rabat ville lumière » lancé en 2014, a mobilisé des investissements de l’ordre de 625 millions de dirhams. Un programme complémentaire de mise en valeur de l’ancienne médina de Rabat, doté d’une enveloppe budgétaire de 325 millions de dirhams, avait également été lancé le 14 mai dernier.

En octobre, Mohammed VI s’était rendu à la médina de Marrakech pour présider, sur la place Riad El Aârous, une cérémonie de « présentation des mesures prises pour la réalisation des projets inscrits dans le cadre du programme de valorisation de l’ancienne médina, ainsi que les programmes de réhabilitation et de mise en valeur des médinas de Salé, Meknès, Tétouan et Essaouira ». Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit avait alors relevé que les projets réalisés dans les anciennes médinas de Salé et de Meknès n’ont pas permis d’atteindre les objectifs escomptés. Des couacs dûs, en ce qui concerne Salé, aux « changements substantiels qu’a connu son tissu urbain et à la détérioration de plusieurs de ses monuments historiques à cause de facteurs naturels et humains ».

article suivant

Une nouvelle feuille de route pour le financement des entreprises

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.