En Allemagne, des tracts islamophobes instrumentalisent l'attaque d'Imlil

En Allemagne, des tracts islamophobes instrumentalisent l'attaque d'Imlil

Des tracts de propagande islamophobes ont été distribués dans la ville d'Ulm, en Allemagne. Ils mettent en scène la double attaque survenue à Imlil ainsi que l'adoption du Pacte de Marrakech sur les migrations.

Par

Le recto du tracte xénophobe distribué à Ulm, en Allemagne. Crédit: Sudwest Press

En allant chercher leur courrier, certains habitants de la ville d’Ulm, au sud de l’Allemagne, ont pu découvrir des tracts de propagande anti-islam instrumentalisant le double meurtre d’Imlil. Sur la moitié du recto, le portrait des deux victimes scandinaves, Louisa Versterager Jespersen, danoise de 24 ans et Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans. En tête des deux clichés, un « Marrakesch » écrit en lettre de sang sur fond jaune.

L’autre moitié de la carte postale est plus terrible encore. Les habitants ont pu y voir une « image détaillée avec deux têtes coupées« , informe le site germanophone Südwest Press qui a publié l’information, depuis relayée par le Huffington Post Maroc. Au verso, un message où l’on peut notamment y lire : « Maren et Luisa ne sont-elles pas mignonnes? Malheureusement, elles sont mortes… »

Merkel et le Pacte de Marrakech ciblés

Le reste du verso se veut plus explicite. On peut y voir, à la place du timbre, une photo de la chancelière allemande Angela Merkel, de rouge vêtue posant avec sa non-moins célèbre; « Merkel-Raute« , une posture des mains en losange grâce à laquelle on la reconnaît partout dans le monde. Elle y est montrée comme l’expéditrice de cette parodie de carte postale.

à lire aussi

La suite du message, cible essentiellement le très controversé « Pacte de Marrakech » sur les migrations, qui apparaît également écrit en grosse lettre rouge, évoquant du sang. Il y est rappelé la date de son adoption, le 10 décembre ainsi que l’inscription  « Le pacte est TOTALEMENT non-contraignant ! Tu me crois ? » Une allusion à la ferme volonté de la chancelière de défendre la migration, question à laquelle elle reste très attachée. Le reste du message suggère une vidéo contre l’islamophobie et qui aurait été partagée par Maren sur son profil Facebook et au message de dire : « Stupide bonne fille ! Vous êtes toutes deux stupides« . Le message se conclut par : « Je t’aime, mais je préfère les plus misérables! ». En signature, un grand « Mutti » écrit en lettres rouge, qui peut se traduire par « ‘Maman« .

Un message ouvertement xénophobe, raciste et à charge contre Angela Merkel. D’après Südwest Press, la police locale indique qu’une trentaine de ces « cartes postales » ont été signalés. À ce stade, Südwest Press indique que « les enquêteurs supposent que ces cartes ont été distribuées à davantage de personnes« .

Un blog proche de PEGIDA concerné ?

En dessous du message, un QR code y est apposé. Ce dernier renvoie sur le site internet « PI News ». Un blog qui se décrit comme « politiquement incorrect » et « contre l’islamisation de l’Europe« .

Fondé en 2004, ce site est devenu le foyer d’une large frange de l’extrême-droite et des opposants à l’Islam en Allemagne. On le dit très proche du mouvement PEGIDA (pour Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident), né à Dresde et qui se distingue par des manifestations hebdomadaires, gagnant aussi d’autres pays limitrophes.

Le blog, lui, est reconnu également pour être ouvertement pro-Trump et Israël, adoptant également des positions critiques sur l’Union européenne. Son fondateur, Stefan Herre milite pour l’AfD (Alternative pour l’Allemagne, extrême-droite), le parti populiste allemand eurosceptique et très critique à l’égard du phénomène migratoire.

Si une enquête a été ouverte par la police locale, la police explique « qu’on ne sait toujours pas qui pourrait être derrière l’action« . D’autant que d’après Südwest Press, les enquêteurs se heurtent également à une autre question : celle de savoir si la distribution de tracts de ce genre constitue une infraction pénale « en raison de la violence qui y est décrite ». 

article suivant

Remaniement : En attendant les consultations, les partis sont déjà dans les starting-blocks

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.