Les chancelleries européennes appellent à une vigilance accrue

Les chancelleries européennes appellent à une vigilance accrue

Dans des notices adressées à leurs ressortissants, plusieurs ministères des Affaires étrangères demandent à leurs citoyens de faire preuve d’une vigilance accrue en se rendant au Maroc après le meurtre de deux touristes scandinaves dans le Haouz. De son côté le gouvernement marocain a annoncé un renforcement de la sécurité pour les fêtes de fin d’année.

Par

Wikicommons/ Luc Viatour

L’image du Maroc « plus beau pays au monde », selon les opérateurs touristiques, pourrait-elle être ébranlée après l’attaque d’Imlil ? Voilà l’une des questions que pose principalement le double-meurtre, le 16 décembre dernier, des deux touristes scandinaves au Mont Toubkal.

Si jusque-là, le Royaume jouit toujours de sa stabilité politique et sécuritaire par rapport à ses voisins d’Afrique du Nord, plusieurs pays occidentaux ont mis à jour leur notice et consignes données aux voyageurs désireux de se rendre au Maroc. Le Danemark et la Norvège dans un premier temps, dès les premiers échos de l’attaque, mais également la Belgique et la France, chez qui le Maroc figurait encore, au 20 août 2018, comme l’un des rares endroits d’Afrique du Nord sûr.

Appel à la vigilance par les chancelleries

Dans une consigne de dernière minute, publié le 20 décembre, France Diplomatie appelle ses ressortissants à « faire preuve de la plus grande vigilance dans les déplacements, notamment dans les zones isolées ». Une mise en garde qui survient alors après l’assassinat perpétré par les quatre individus ayant prêté allégeance à l’État islamique. « Pour les excursions en montagne, il est recommandé de ne pas partir seul et de contacter un organisme de voyage agréé », ajoute le site du ministère.

Premières impactées, les chancelleries du Danemark et de la Norvège ont également appelé à la vigilance. De la même façon, le ministère belge des Affaires étrangères a également mis à jour ses recommandations suite à l’attaque d’Imlil. « Le risque terroriste ou criminel à l’encontre des particuliers existe. » Invitant ses ressortissants à être vigilant, la notice de sécurité générale a également été mise à jour dans la semaine. « Le Maroc fait l’objet d’une menace terroriste sérieuse liée au retour de djihadistes marocains qui ont combattu en Syrie, en Irak et en Libye. Les autorités ont pris des mesures dans l’ensemble du pays pour faire face à cette menace.  » 

Ailleurs en Occident, le Foreign Office britannique avertit que « les terroristes vont probablement tenter de lancer des attaques au Maroc », appelant ainsi les visiteurs « à la vigilance à tout moment ». Le département des affaires étrangères du Royaume-Uni ajoute que les autorités marocaines ont mis en garde, ses derniers mois, d’une « menace croissance liée au nombre de Marocains sympathisants à Isis (État islamique ou Daesh, ndlr) et à d’autres groupes extrémistes. Même inquiétude pour le département d’État américain qui suggère aux visiteurs, dans une alerte datée du 20 décembre, de « se conformer à des pratiques de sécurité prudentes, telles que d’éviter les habitudes de déplacement prévisibles et de rester discret »..

Vigilance relevée à l’occasion des fêtes de fin d’année

« La vigilance policière est toujours de mise et à longueur d’année », a souligné M. El Khalfi lors d’un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement, le 20 décembre. Ce dernier a ajouté que le niveau de cette vigilance « est relevé à l’occasion des célébrations des festivités du nouvel an, ce qui renforce la confiance dans la sécurité du Royaume ».

Vendredi 21 décembre, à Marrakech, l’Association régionale des guides de tourisme de la région Marrakech – Safi a déployé une banderole au nom de ces opérateurs touristique en haute-montagne : « Désolé, nous condamnons fortement le crime barbare à l’encontre des deux touristes norvégienne et danoise et nous réitérons notre soutien inconditionnel, l’amour et l’hospitalité qui font la réputation des Marocains« . L’attaque, elle, servira à mettre en lumière certaines failles des conditions sécuritaires dans la région. Dans cette zone montagneuse, le tourisme est l’une des clé de voute importante de l’économie locale. Selon le Conseil provincial du tourisme d’El Haouz, 25 000 se rendent chaque année pour pratiquer les randonnées et profiter du panorama qu’offre l’Atlas.

article suivant

Anas Doukkali démet de ses fonctions le directeur de l'hôpital provincial de Tétouan

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.