Après le président, le Conseil de la concurrence retrouve 12 nouveaux membres

Après le président, le Conseil de la concurrence retrouve 12 nouveaux membres

La liste des 12 membres du Conseil de la concurrence a été publiée dans le bulletin officiel du 13 décembre. Ces désignations font suite à la nomination de Driss Guerraoui, le 17 novembre dernier, comme président du conseil.

Par

Le Conseil de la concurrence reprend des couleurs. Après la nomination par le roi Mohammed VI de son nouveau président Driss Guerraoui le 17 novembre, le Conseil qui était paralysé depuis la fin du mandat de ses membres en 2013 a une nouvelle composition. La liste des nouveaux membres, désignés par le Chef du gouvernement, a été publiée le 13 décembre au Bulletin Officiel.

Les vice-présidents magistrats sont désormais : Abdelghani Asnina et Jihane Ben Youssef. Les membres spécialisés en économie et concurrence sont : Abdellatif Lamqaddem en tant que vice-président, ainsi que Ben Youssef Sabouni, Abdelaziz Talibi et Abdelkhalek Thami. Les membres spécialisés dans le domaine juridique: Hassan Abou Abdelmajid en tant que vice-président, et Abdellatif Hatimi. Les membres exerçants ou ayant déjà exercés dans les domaines de la production, de la distribution et des services : Rachid Benali, Salwa Karkari Belkziz ainsi que Laïd Mahssoussi. Le membre spécialisé dans la protection du consommateur est Bouazza El Kharrati.

Les 12 membres du conseil démarrent donc un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois.

Avec ces nominations, le conseil de la concurrence sera enfin réactivé. En effet, depuis 2013, et la fin du mandat de ses membres dont son ancien président Abdelali Benamour, le Conseil de la Concurrence était devenu inactif, dans l’attente d’une nomination. L’absence de cette institution constitutionnelle a été particulièrement remarquée dans un contexte de boycott de trois marques de produits de grande consommation à partir d’avril 2018, et d’explosions des marges bénéficiaires des pétroliers marocains après la libéralisation du secteur fin 2015.

Depuis sa réactivation, le conseil de la concurrence a déjà été saisi d’un premier dossier. Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance Lahcen Daoudi a déclaré, le 10 décembre, qu’il a envoyé une lettre au Conseil afin qu’il lui fasse part de son avis sur le plafonnement la marge des distributeurs de carburants. Le gouvernement étant obligé de prendre l’avis du conseil de la concurrence selon la loi n° 20-13 relative au Conseil.

article suivant

Gaid Salah: Sortir de la Constitution, c'est "détruire" les fondements de l'Etat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.