Zainab Fasiki: “Je dessine pour défendre les droits des femmes” – Telquel.ma

Zainab Fasiki : “Je dessine pour défendre les droits des femmes”

Zainab Fasiki. Crédit: Ahlam Maroon

Smyet bak ?

Adam.

Smyet mok ?

Eve.

Nimirou d’la carte ?

J’estime que cela fait partie de ma vie privée.

Pourquoi tant de précautions ?

C’est évident, je suis sous les projecteurs. J’aimerais que cela se limite à mon travail, épargnant ainsi à mon entourage et à ma petite famille les contrecoups de la médiatisation.

A lire la presse nationale et internationale, on croirait que vous êtes devenue, en l’espace de quelques mois, la Wonder Woman marocaine…

Ce n’était pas mon intention. Mais du moment qu’un public s’intéresse à mon travail, à mon message et aux valeurs que j’essaie de véhiculer par le biais de mes dessins, cela me réjouit. Mon intention au départ était de vulgariser ce sujet et de le rendre accessible à tout un chacun.

Nombreux sont les artistes qui dessinent des femmes nues. Selon vous, pourquoi vos dessins suscitent-ils autant d’intérêt ?

Dans notre région, les femmes sont dans l’obligation d’être couvertes. Pire, elles sont considérées comme un objet sexuel à la fois désiré et méprisé. Je ne m’attarderai pas ici sur les raisons de cette frustration sexuelle. Je dirai seulement qu’ailleurs, des statues de.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Hausse des frais de scolarités en France : les explications de l'ambassade

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.