L'état du monde selon la World Policy Conference de Rabat

Avec la World Policy Conference, Rabat a été, du 26 au 28 octobre, l’épicentre d’une réflexion sur la gouvernance mondiale. En forme d’état du monde, TelQuel propose un compte-rendu des débats de ces diplomates, experts et chefs d’entreprise.

Par

Photos AFP / Montage TelQuel

Un portrait de l’époque entre règles du jeu bouleversées à l’international et des défis cruciaux toujours plus nombreux. Complexe et mouvant, le tableau interroge. Plus encore à l’aune d’une perte de repères de la gouvernance mondiale. C’est dans ce contexte que s’est tenu la onzième édition de la World Policy Conference (WCP), du 26 au 28 octobre, faisant de Rabat le théâtre d’une réflexion sur les enjeux de la diplomatie de demain. 

Un monde de plus en plus interdépendant ne peut rester raisonnablement ouvert que si des efforts de coordinations sont faits

Thierry de Montbrial
Réuni à l’initiative de Thierry de Montbrial, président de l’Institut français des relations internationales (Ifri), ce think tank compte parmi les plus influents de la planète. L’idée : ouvrir le débat et exposer les points de vue dans un climat tourné sur la tolérance. « La gouvernance mondiale veut dire…

article suivant

La Chine assouplit les conditions d’entrée des étrangers