Mohammed VI demande à Akhannouch une « réflexion stratégique globale »…Quid du PMV ? – Telquel.ma

Mohammed VI demande à Akhannouch une "réflexion stratégique globale"...Quid du PMV ?

Le roi a reçu vendredi 19 octobre au palais royal de Marrakech, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture pour lui demander d'élaborer une nouvelle stratégie pour le monde rurale. Qu'advient-il du Plan Maroc Vert lancé il y a dix ans et dont l'évaluation publique n'a pas encore été faite ?

Par

Mohammed VI recevant le 19 octobre 2018 au Palais Royal de Marrakech, Aziz Akhannouch Crédit: MAP

Il est peu commun que le souverain reçoive un ministre au palais royal pour lui confier une mission. Vendredi 19 octobre, un communiqué du cabinet royal relayé par la MAP annonce que « Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a reçu ce jour au Palais Royal de Marrakech, M. Aziz Akhannouch, Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts ».

Le communiqué poursuit : » Sa Majesté le Roi a réitéré au cours de cette audience Ses souhaits et ambitions pour un monde rural marqué par la création de nouvelles activités génératrices d’emplois et de revenus, essentiellement en faveur des jeunes.
Et ce par l’élargissement du champ de l’investissement agricole à toutes les catégories, tout en favorisant l’émergence d’une classe moyenne agricole et en rendant plus accessible le foncier agricole à l’investissement productif par la mise à disposition progressive, au profit des ayants-droit, d’un million d’hectares supplémentaires de terres collectives, tel que souligné lors du Discours d’ouverture du Parlement.Le Souverain a ainsi réaffirmé l’importance d’intégrer les questions de l’emploi et de la réduction des inégalités et de lutte contre la pauvreté et l’exode rural au cœur des priorités de la stratégie de développement agricole. »

Dans cette logique, le roi a confié à Akhannouch l’élaboration d' »une réflexion stratégique globale et ambitieuse pour le développement du secteur« .

Pourtant, il y a dix ans, le département de l’agriculture lançait le Plan Maroc Vert qui avait pour mission de « faire du secteur agricole un levier prioritaire du développement socioéconomique au Maroc« . Ce Plan qui n’a fait à ce jour l’objet d’aucune évaluation publique, notamment par les instances constitutionnelles comme la Cour des comptes par exemple, et qui arrive à échéance en 2019, est-il à reconduire comme le suggèrent « les acteurs du secteur » qui souhaitent  » une suite à donner au PMV« , selon nos confrères de médias24 ? Ou bien est-il à revoir comme l’affirment nos confrères du desk qui pointent les nombreux échecs de ce plan ?

La réponse n’est pas dans le communiqué du cabinet royal.

article suivant

Hausse des frais de scolarités en France : les explications de l'ambassade

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.