Sinistrose : Le moral des ménages dégringole (HCP)

Sinistrose : Le moral des ménages dégringole (HCP)

Menée par le Haut-commissariat au plan, l'enquête permanente de conjoncture auprès des ménages atteste que la confiance des ménages s'est dégradée au troisième trimestre de 2018.

Par

Image d'illustration Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

Une dégradation tous azimuts du moral des ménages. C’est le constat de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le Haut-commissariat au plan (HCP), pour le troisième trimestre 2018.

Selon le HCP, l’indice de confiance des ménages (ICM) – qui porte sur la perception par les ménages de l’évolution du niveau de vie, du chômage, de l’opportunité à effectuer des achats de biens durables et de leur situation financière – s’est établi à 82,5 points, contre 87,3 points enregistrés le trimestre précédent et 85,5 points une année auparavant.

Evolution de l’Indice de confiance des ménages. Crédit : HCP.

Dans le détail, l’institution explique qu’au troisième trimestre de 2018, pas moins de 40% des ménages déclarent une dégradation de leur niveau de vie au cours des douze derniers mois. 28,3% constatent un maintien au même niveau, tandis que 31,1% y voit une amélioration.

Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté ainsi négatif, à moins 9,5 points, en dégradation aussi bien par rapport au trimestre précédant que par rapport à une année auparavant (respectivement à moins 5,4 points et à moins 3,1 points).

Et les ménages ne voient pas poindre l’éclaircie à l’horizon. Pour les douze prochains mois, 25,1% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 37,9% à un maintien au même niveau et 37,0% à une amélioration. Selon le HCP, le solde d’opinion relatif à cet indicateur passe à 11,9 points contre 15 points le trimestre précédent et 10,5 points le même trimestre de l’année 2017.

Perception par les ménages de l’évolution passée et future du niveau de vie. Crédit : HCP.

La majorité des ménages sondés s’attend à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. Par conséquent, le solde d’opinion est resté négatif à moins 65,2 points, en dégradation aussi bien par rapport au trimestre précédent où il a enregistré moins 61,7 points que par rapport au même trimestre de l’année précédente où il était à moins 59,9 points.

Perception par les ménages de l’évolution du nombre de chômeurs. Crédit : HCP.

Au troisième trimestre de 2018, 55,9% contre 25,7% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables. Le solde d’opinion de cet indicateur est resté négatif, passant à moins 30,2 points contre moins 25,8 points le trimestre précédent et moins 31,5 points le troisième trimestre de 2017.

Perception par les ménages de l’opportunité d’achat des biens durables. Crédit : HCP.

Les évolutions passées et futures de la situation financière des ménages suscitent des opinions négatives. Ainsi, 62,7% des ménages au troisième trimestre estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 33,5% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 3,8% affirment épargner une partie de leur revenu.

Quant à l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 29,6% des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée et 11,6 % considèrent que leur situation ne s’est pas dégradée. Selon le Haut-commissariat au plan, cette perception reste négative, avec un solde d’opinion de moins 18,2 points au lieu de moins 15,2 points enregistré un trimestre auparavant et moins 14,5 points un an auparavant. Mais pour l’évolution de leur situation financière au cours des 12 prochains mois, 30% des ménages s’attendent à une amélioration.

Perception par les ménages de leurs situations financières. Crédit : HCP.

Perception pessimiste

L’enquête menée par le Haut-commissariat au plan fournit également des données trimestrielles sur la perception des ménages relatives à d’autres aspects de leurs conditions de vie. En premier lieu, la capacité des ménages à épargner : au troisième trimestre de 2018, seulement 17,7% des ménages sondés s’attendent à épargner au cours des douze prochains mois. 82,3% s’attendent à ne pas épargner.

En deuxième lieu, l’évolution des prix des produits alimentaires. L’institution rapporte que 88,5% des ménages déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des douze derniers mois, tandis que 0,4% des ménages sondés ressentent leur diminution. Au cours des douze prochains mois, les prix des produits alimentaires devraient continuer à augmenter selon 82,6% des ménages contre seulement 0,5% qui s’attendent à leur baisse.

Perception par les ménages des évolutions passée et future des prix des produits alimentaires. Crédit : HCP.

 

article suivant

Abdelmadjid Tebboune est le vainqueur des élections présidentielles

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.