L'Etat garantit sa première émission de sukuks à hauteur de 1,1 milliard de dirhams

Publié dans le Bulletin officiel du 1er octobre, un décret du Chef du gouvernement garantit l'émission de sukuks planifié pour le 5 octobre à hauteur de 1,1 milliard de dirhams. En cas de non-paiement des loyers sur lesquels se basent les sukuks Ijara, l'Etat remboursera les détenteurs de ces sukuks souverains.

Par

Le ministre de l'Économie et des Finances, Mohamed Benchaâboun. Crédit: MAP

La première émission de sukuks par le Trésor public, prévue pour le 5 octobre et d’un montant d’un milliard de dirhams, sera garantie par l’Etat. Publié dans le Bulletin officiel du 1er octobre, un décret du Chef du gouvernement cosigné par le ministre de l’Economie et des Finances porte la garantie de l’Etat à 1,1 milliard de dirhams maximum.

Cette première émission de sukuks souverains sera sous forme de sukuks Ijara, équivalent du crédit-bail conforme à la charia. Le rendement de ce produit est constitué par le loyer collecté dans le cadre de la location du patrimoine immobilier détenu par l’Etat. Si les locataires ne paient pas leur location, l’Etat reprendra à son compte les sommes dues et remboursera les détenteurs des sukuks à hauteur de 1,1 milliard de dirhams.

Cette émission de sukuks d’un montant de 1,1 milliard de dirhams aura lieu le 5 octobre a annoncé Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al Maghrib, lors d’une conférence de presse tenue le 25 septembre. Elle aura pour principal objectif de servir de placement aux banques participatives. Ces banques ne peuvent pas placer leurs fonds sur des titres classiques comme les bons de trésor.

Par exemple, l’assurance islamique Takaful doit obligatoirement placer 30% de ces fonds dans des sukuks. Sous le nom « FT Imperium Sukuk CI », cette opération a été structurée par Maghreb Titrisation pour le compte de l’Etat.

à lire aussi

article suivant

Sahara: “Pay no mind”