Jawad Ziyat, le nouveau Mr. Propre du Raja

En élisant Jawad Ziyat à sa tête, le Raja de Casablanca tourne définitivement la page sombre de Saïd Hasbane. Portrait d’un habitué des postes de pouvoir.

Par

Tniouni

Un Rbati, originaire de Taza, à la tête du Raja de Casablanca. Voilà qui devrait faire grincer des dents les plus chauvins des habitués de la tribune est du stade Mohammed V. Jawad Ziyat n’en a que faire : “Je suis adhérent au Raja depuis 2005, c’est ce qui compte au final.” Celui qui préside aujourd’hui les Aigles verts, ce grand corps “en convalescence”, comme il se plaît à répéter, manie déjà à la perfection le langage aseptisé des footeux, tout en feintes et en contre-appels, comme un attaquant qui tente de se défaire d’un marquage à la culotte. Le résultat d’une carrière de 27 ans aux plus hauts postes de responsabilité, qui l’a conduit de multinationale en multinationale, mais également dans l’administration publique. Aujourd’hui, Jawad Ziyat se lance dans une nouvelle aventure, peut-être la plus périlleuse de son parcours. Présider le Raja, c’est convenir à la surexposition médiatique, à la rumeur, mais aussi…

article suivant

19 septembre : 40 décès et 2.552 nouveaux cas de contaminations au coronavirus