Chasse aux Subsahariens dans les rues de Tanger – Telquel.ma

Chasse aux Subsahariens dans les rues de Tanger

Depuis plus d’un mois, des centaines de migrants ont été raflés par les forces de l’ordre et déplacés dans le sud du pays. Parmi eux, des clandestins, mais aussi des réfugiés et des demandeurs d’asile. Une chasse aveugle aux enjeux opaques.

Par

Intervention dans le quartier Al Irfane de Tanger, en juillet 2015. Photo d'illustration. Crédit: AFP

Par les temps qui courent, il ne fait pas bon être migrant subsaharien à Tanger. Dans les quartiers de Boukhalef et Mesnana, où ces migrants résident d’ordinaire et s’occupent, c’est la stupeur : on ne les voit plus. Ils se terrent dans les forêts avoisinantes, effrayés par les rafles des forces de l’ordre qui se succèdent depuis fin juillet. “Des centaines d’entre eux ont été raflés et envoyés dans la région de Tiznit et Agadir”, s’insurge Amale, militante associative à l’OMDH. Selon elle, le modus operandi est alarmant. “On les arrête chez eux, tôt le matin. Les gardes à vue ne durent même pas 24 heures, de telle sorte qu’il n’y a aucun moyen de constater les arrestations. Depuis un mois, jusqu’à trois cars, de cinquante personnes chacun, partent quotidiennement en direction du sud, où on les abandonne”. A la mi-août, deux Maliens décèdent durant l’un de ces trajets.

Ces captures concernent le tout-venant. Tous les migrants, femmes et enfants inclus, en règle ou non, sont raflés. Demandeurs d’asile et réfugiés compris. Un seul critère semble prévaloir : la couleur de leur peau. Une “première”, selon Amale :.

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Migration, coopération, Mondial 2030… ce qu'il faut retenir de la première visite de Pedro Sanchez au Maroc

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.