Les détails du barrage géant que construira SGTM au Cameroun

L'entreprise marocaine de travaux publics SGTM a décroché début 2018 un marché en joint-venture pour la construction d'un projet hydroélectrique au Cameroun qui permettra d'augmenter de près de 30% la production électrique locale.

Par

NHPC

La SGTM réaffirme ses ambitions en Afrique. La société de travaux publics de la famille Kabbaj a décroché début 2018 un marché en partenariat avec des entreprises européennes pour un projet hydroélectrique au Cameroun. Il s’agit de la construction d’un barrage de 1,5 kilomètre de long et 14 mètres de haut dont la réalisation a été attribué à un consortium composé de la société française NGE (35%) – leader dans le secteur du terrassement en France – la SGTM (35%) et la société belge de construction Besix (30%). Ce partenariat en « joint-venture solidaire » impliquera l’apport partagé « de financements, si nécessaire », le « partage des risques » ainsi que la distribution « des bénéfices à hauteur de sa quote-part du marché », nous déclare Mahmoud Boukour, directeur d’exploitation de la SGTM et responsable du projet pour la firme marocaine. Le projet, d’une enveloppe budgétaire de 400 millions d’euros (4,4 milliards de dirhams), consiste en « la…

article suivant

Chronique d’un confinement. Jour 23