Registre social unique : quand, comment, pour qui?

Dans son discours du Trône, prononcé le 29 juillet à Al Hoceima, Mohammed VI insiste sur la mise en place du Registre social unique (RSU). Quand sera-t-il opérationnel ? A qui bénéficiera-t-il ? Sur quels mécanismes reposera-t-il ? Le ministre des Affaires générales Lahcen Daoudi nous répond. 

Par

Rachid Tniouni

Depuis Al Hoceima, le roi Mohammed VI a voulu donner une nouvelle impulsion et une envergure plus large au Registre social unique (RSU), qu’il a qualifié de «projet social stratégique et ambitieux» dont la «portée dépasse de loin le cadre d’un programme gouvernemental pour un seul mandat et va au-delà d’une vision attribuée à un département ministériel». C’est le ministre des Affaires générales Lahcen Daoudi qui est, selon ses propres termes, le «point focal» du RSU, tandis que le ministère de l’Intérieur est en charge du volet technique de la mise en oeuvre de la base de données. Ce projet de grande base d’identification de la population, visant à encadrer la distribution des aides directes et enclencher la décompensation des matières premières, est inspiré du programme indien Aadhaar qui bénéficie à 1,2…

article suivant

118 établissements scolaires fermés pour contamination au Covid-19, et 413 élèves positifs depuis la rentrée