Rita El Kadiri, la bonne élève devenue “Madame Éducation”

Formée à l’Université du Texas à Austin, puis à la prestigieuse institution de Harvard, Rita El Kadiri est directrice générale de la Fondation Zakoura depuis cinq ans. Portrait d’une femme engagée qui voit “toujours plus loin”.

Par

DR

Premières entorses

Née en 1982 à Casablanca, la jeune Rita débute sa scolarité dans le privé marocain. “Un peu traumatisée” par une professeure brutale qui va jusqu’à lui briser le pouce, ses parents la transfèrent rapidement à l’École Molière, puis au Lycée Lyautey. Une éducation française où elle apprend “la méthodologie, la synthèse et l’esprit critique”, analyse aujourd’hui la spécialiste. C’est alors que survient la deuxième entorse à son parcours. Plutôt que de rejoindre sa sœur en France pour y suivre un cursus de droit, comme le souhaite son père avocat, elle préfère retrouver son frère aux États-Unis pour des études de business. “J’avais besoin de cette liberté pour me développer personnellement”, justifie-t-elle.

American woman

Quelques mois de mise à niveau linguistique plus tard, la bachelière s’envole pour l’Université de Caroline du Sud à Columbia. Après la première session d’été, celle qui voit “toujours…

article suivant

6 août : 14 morts et 1.144 nouveaux cas en 24 heures, ​29.644 au total