Les ventes de Centrale Danone ont baissé de 40% entre avril et juin

Les ventes de Centrale Danone ont baissé de 40% entre avril et juin

Plus de quatre mois après l'appel au boycott, Danone fait le point. Publié le 27 juillet, le rapport du groupe sur ses résultats financiers au cours du premier semestre 2018 fait état de la chute de ses ventes au Maroc. Une tendance qui, selon l'entreprise, n'irait pas en s'améliorant.

Par

Emmanuel Faber, PDG du Groupe Danone Crédit: AFP

Plus de quatre mois après l’appel au boycott, Danone fait le point. Publié le 27 juillet, le rapport du groupe sur ses résultats financiers au cours du premier semestre 2018 fait état de la chute de ses ventes au Maroc. Une tendance qui, selon l’entreprise, n’irait pas en s’améliorant.

« Les ventes ont chuté de 40% au Maroc entre avril et juin et les tendances négatives devraient se poursuivre au deuxième semestre dans le pays« , a déclaré lors d’une conférence de presse , Cécile Cabanis, la directrice financière de  Danone. Une annonce qui fait suite à la publication, le même jour, des résultats semestriels de l’entreprise.

D’après le document, les résultats financiers du groupe réalisés sur la période janvier/juin 2018 au royaume ne sont pas au beau fixe. Si les ventes de la société ont été, au Maroc, impactées par le boycott, Danone reste cependant bénéficiaire ailleurs dans le monde (en Amérique du Nord et en Asie notamment). En effet, côté international, le géant français des produits laitiers affiche une progression de ses ventes de 4% et un développement de toutes ses entités, à l’exception du Maroc.

La filiale marocaine Centrale Danone a en effet connu une « chute de ses ventes 40% ». Une dépréciation non négligeable « dont l’impact devrait encore se faire sentir en deuxième partie d’année« , précise la publication.  Le groupe prévoit également »la dépréciation du goodwill de Centrale Danone pour 583 millions d’euros au Maroc ».

Malgré cesrésultats au Maroc, le groupe a affirmé sa volonté d’atteindre une croissance globale « à deux chiffres » pour le reste de l’année en 2018 .

Les ventes de Danone à l’international se sont quant à elles hissées grâce, notamment, à la branche des produits laitiers spécifiques aux enfants en Chine, et à la progression de ses parts de marchés en Amérique du Nord.

Pour rappel, en réaction au boycott dont Centrale Danone est la cible depuis le 20 avril, Emmanuel Faber, le PDG du Groupe Danone, avait donné une conférence de presse le 26 juin à Casablanca. A cette occasion, il avait affirmé : « Il n’est pas envisageable que Danone quitte le Maroc » . Et d’ajouter : « Danone continuera d’être présent dans les familles marocaines, quitte à ce que l’on le fasse de manière différente ».

Le PDG avait d’ailleurs annoncé l’adoption d’un nouveau modèle économique promettant qu’il « n’y aurait pas de profit sur la vente de lait frais pasteurisé« .

à lire aussi

article suivant

Six pépites de mauvaise gouvernance glanées dans le dernier rapport de la Cour des Comptes

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.