Larbi Alaoui Belrhiti: “Jumia veut évangéliser les consommateurs au e-commerce”

Le leader africain du e-commerce, Jumia, fête ses six ans. Larbi Alaoui Belrhiti, lui, fête sa première année à la tête de la filiale marocaine. L’occasion de revenir sur le parcours express et les perspectives de cette ancienne start-up qui dépasse désormais Amazon et Alibaba en Afrique.

Par

Depuis un an, 
Larbi Alaoui Belrhiti, 
36 ans, dirige 
jumia.ma. Crédit: TELQUEL/YASSINE TOUMI

Jumia, leader du e-commerce sur le continent africain, héberge une transaction toutes les deux secondes. La start-up, née de l’incubateur Rocket Internet en 2012 à Lagos, a très vite essaimé en Afrique, en attirant dans son tour de table des géants comme Goldman Sachs, les opérateurs télécoms MTN et Orange, ou encore l’assureur Axa.

“Jumia.ma est encore en phase de démarrage. Notre ambition à l’horizon 2023 est d’atteindre 15 millions de commandes”

Larbi Alaoui Belrhiti
Au Maroc, Jumia.ma est le neuvième site le plus visité. Un million de commandes y sont passées en 2018, traitées par 5000 collaborateurs, dont 300 salariés. Depuis un an, Larbi Alaoui Belrhiti, 36 ans, dirige la filiale marocaine. Pour le fondateur du site de petites annonces Bikhir.ma, depuis fusionné avec Avito.ma, “Jumia.ma est encore en phase de démarrage. Notre…

article suivant

Beyrouth, capitale de la colère