L'Exécutif débute les consultations pour nommer les membres du Conseil de la concurrence

Le chef du gouvernement a débuté les tractations en vue de nommer les nouveaux membres du Conseil de la concurrence, inactif depuis quatre ans. Au mois de mai, le porte-parole du gouvernement avait affirmé que la nouvelle structure de l’instance verrait le jour « dans les plus brefs délais ».

Par

Abdelghani Lakhdar, directeur général de l'agence MCA-Morocco Crédit: Tniouni/TelQuel

Le Conseil de la concurrence se dirige-t-il vers une reprise de ses activités ? Inactive depuis près de quatre ans, l’instance pourrait bien reprendre du service au vu de la récente activité de Saad Eddine El Othmani. En effet, selon le président sortant du Conseil de la concurrence, Abdelali  Benamour, le chef du gouvernement est « en train de mener des consultations dans le but de nommer les nouveaux membres du Conseil de la concurrence ». Une annonce qui confirme une information relayée par nos confrères des Inspirations Eco.

à lire aussi

En vertu de la loi 20-13, régissant ce Conseil, le Chef du gouvernement est habilité à proposer la nomination des quatre vice-présidents et des huit membres conseillers composant l’instance. Ces derniers sont nommés par décret pour un mandat de cinq ans. A ces 12 membres viennent s’ajouter deux magistrats, désignés par le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, ainsi que le président de l’instance qui est désigné par le roi.

Ces consultations menées par Saad Eddine El Othmani interviennent quelques semaines après une intervention de Mustapha El Khalfi, à l’occasion de laquelle le porte-parole du gouvernement avait affirmé que la nouvelle structure du Conseil de la concurrence verrait le jour « dans les plus brefs délais ».