Mauritanie : La très discrète mutation des voisins

Depuis la réélection de Mohamed Ould Abdelaziz en 2014, l'Etat mauritanien a entamé une série de réformes politiques, économiques et énergétiques en vue d'envisager le départ du président mauritanien, prévu pour 2019, avec sérénité. Focus sur un projet de transformation.

Par

AFP

Le virage entamé par le pays est sans doute le plus important depuis l’indépendance». C’est ainsi que l’un des seniors de la presse mauritanienne et directeur de publication du journal La Tribune, Mohamed Fall Oumeir, décrit la situation de ce pays d’un million de km² et de 4 millions d’habitants, à l’aune des prochaines élections législatives prévues pour le mois de septembre. Un scrutin qui fera office de test de popularité pour les réformes entamées par le président Mohamed Ould Abdelaziz, qui s’est engagé à respecter la Constitution du pays en quittant le pouvoir à l’issue de son deuxième mandat présidentiel en 2019. Depuis sa réélection en 2014, le chef de l’Etat a entamé un vaste chantier de réforme qui a non seulement touché le champ politique de la République islamique, mais aussi son économie, notamment grâce à la découverte…

article suivant

Polémique sur les vols spéciaux, un Paris-Fès en classe éco à plus de 10.000 dirhams