ONCF : un emprunt obligataire de 2 milliards de dirhams garanti par l'Etat

ONCF : un emprunt obligataire de 2 milliards de dirhams garanti par l'Etat

Le 14 juin, l'Etat marocain a donné sa garantie à l'ONCF pour l'émission d'un emprunt obligataire de 2 milliards de dirhams. Cet emprunt, destiné au marché local, servira à financer le projet TGV ainsi que la modernisation du réseau de chemins de fer.

Par

TNIOUNI/TELQUEL

L’ONCF recourt au marché national pour le financement de son programme d’investissement. L’Etat marocain, selon le bulletin officiel du 14 juin, se porte garant d’une émission d’emprunt plafonnée à 2 millions de dirhams. Cette garantie porte sur la valeur totale du prêt (valeur nominale) ainsi que sur les intérêts.

La date d’échéance de cet emprunt, son mode de remboursement (in fine ou par annuités), ainsi que son taux d’intérêt seront fixés ultérieurement par le ministère de l’Economie et des Finances. Cette émission, réservée aux banques marocaines, devrait permettre de financer les projets de l’ONCF et de régler les dettes auprès de ses fournisseurs.

Cette décision rentre dans le cadre de la stratégie gouvernementale visant à résoudre les problèmes d’impayés, dont l’un des volets est la publication du décret 2-16-344 relatif à la commande publique. En juin 2017, Mohamed Boussaid avait déjà déclaré que pour renflouer les caisses de l’ONCF, la solution serait de recourir à l’emprunt obligataire sur le marché marocain.

Selon LesEcos.ma, l’entreprise ferroviaire publique investit en moyenne 7 milliards de dirhams par an (un montant qui comprend les dépenses pour la LGV, le triplement de la voie et la maintenance de l’infrastructure). Les arriérés de paiements s’établiraient, quant à eux, entre 3,5 et 4 milliards de dirhams.

C’est la deuxième fois que l’ONCF demande la garantie de l’Etat pour un emprunt obligataire. En juin 2017 l’État avait en effet garanti, par le biais d’un décret, un emprunt bancaire de 3 milliards de dirhams.

L’Autorité marocaine du marché des capitaux doit encore viser la note d’information relative à l’émission de cet emprunt obligataire, avant qu’il ne soit proposé aux investisseurs locaux.

article suivant

Pas de service militaire obligatoire avant fin 2019

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.